Le CES 2018 de SuriCog : « Le CES correspond pour nous à la naissance de l'industriel »

La start-up SuriCog, spécialisée dans l'analyse du regard, compte sur le grand rendez-vous de Las Vegas pour mieux se faire connaître des industriels et des investisseurs.

C'est son premier CES (Consumer Electronic Show), qui se tient du 9 au 12 janvier 2018 à Las Vegas, alors il a beau être calme et posé, Marc Massonneau, le co-fondateur de SuriCog, n'en est pas moins impressionné. « Plus que de la satisfaction, j'éprouve de la fierté d'avoir été proposé par la Région Ile de France auprès de l'Eureka Park1et sélectionné », dit-il. Fierté et esprit de corps. D'autres entreprises franciliennes sont en effet du voyage : Koena et ses services numériques en direction des personnes en situation de handicap, Beepings et son service de géolocalisation et de sécurisation des objets, Clem, spécialisée dans l'écomobilité partagée (autopartage, covoiturage et gestion de bornes de recharge), ainsi que, présente sur le stand de Business France, la PME Vandelay et sa clé USB qui permet de transférer des fichiers de clé à clé sans PC. Et Marc Massonneau attend avec impatience de se confronter à d'autres acteurs dans son domaine, histoire de valider sa technologie et son positionnement. Enfin, le chef d'entreprise n'oublie pas sa vingtaine de salariés, dont quatre s'envolent pour Las Vegas. D'ailleurs, c'est par eux qu'il commence dans la discussion. Le CES suscite beaucoup de fierté chez les salariés, et fédère autour de projets liés au salon, comme celui de créer une démo spéciale pour l'occasion.

Innovation de rupture

Fondée sur une véritable innovation de rupture, celle d'analyser le mouvement des yeuxeye tracking ») pour, d'une part, diagnostiquer des maladies neurologiques et psychiatriques avec EyeBrain, et de l'autre, utiliser l’œil comme un curseur numérique, avec des utilisations multiples, notamment dans l'aéronautique, où l'EyeDee peut assister le pilote lorsqu'il traverse une zone de turbulences, par exemple, grâce à l'analyse de son regard, SuriCog est née en 2013. Si elle a déjà quelques gros clients, comme Thalès, Valéo, Air Liquide et Optic 2000, elle mise sur le CES pour lancer de nouveaux produits à destination des industriels. Et même nouer des partenariats avec certains d'entre eux. « Le CES correspond pour nous à la naissance de l'industriel », résume d'ailleurs Marc Massonneau.

Une « mini-multinationale »

Mais le CES est plus que cela pour SuriCog. Au delà d'une reconnaissance mondiale de son innovation - « ce qui est important pour nos partenaires actuels et à venir », remarque Marc Massonneau - « notre participation nous donnera aussi une image plus forte auprès des investisseurs », ajoute-t-il. Et ce, d'autant que la start-up, déjà devenue une entreprise plus structurée, et même une « mini-multinationale », comme le dit le dirigeant, du fait de ses premiers clients internationaux, s'apprête à lancer une nouvelle levée de fonds.

1- espace dédié aux jeunes pousses au CES.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Il sera là ? Et vous ? Michel Denhan le PDG de la Banque de Développement du Canada viendra nous parler de ses enje… https://t.co/0sRrCNQpMP

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.