Ces start-up françaises qui explorent l’intelligence artificielle

L’Intelligence Artificielle signera la prochaine vague de la disruption numérique. Petite revue de quelques innovations des pépites tricolores qui préfigurent le monde de demain.

Petit à petit, l’intelligence artificielle (IA) entre dans nos vies. Si le concept n’est pas nouveau – le terme est né dans les années 50 et certains algorithmes existent depuis plusieurs décennies – de nouvelles capacités de calcul, le deep learning (technique fondée sur les réseaux de neurones virtuels) et l’explosion des données font progressivement de ce vieux rêve une réalité. En témoigne l’explosion du nombre de start-up spécialisées sur ce créneau ainsi que l’engouement croissant des investisseurs en la matière. Ainsi, 271 jeunes pousses qui évoluent dans le domaine de l’IA et de la data ont levé des fonds en Europe en 2016, d’après Serena Capital, soit trois fois plus que l’année précédente. Les jeunes pousses hexagonales ne sont pas en reste : les sommes investies ont atteint 118 millions d’euros en 2016, selon le fonds d’investissement. De son côté, l’initiative « France is IA » recense actuellement environ 280 start-up françaises, créées depuis 2000, qui mobilisent l’intelligence artificielle. Santé, transport, assurance, relation client… aucun secteur d’activité ne leur échappe. Quelques exemples d’innovations tricolores.

La relation client, des chatbots aux assistants vocaux

Ils sont désormais partout : les chatbots, ces robots logiciels conversationnels capables de dialoguer avec l’humain, investissent de plus en plus la relation client. Ceux de Destygo, une start-up incubée au Welcome City Lab à Paris, se sont invités dans le secteur du voyage, du tourisme et de la mobilité urbaine, en automatisant les réponses aux questions des voyageurs pressés. De son côté, Recast.ai, une jeune pousse fondée par des anciens de l’école 42, incubée aujourd’hui à la Station F à Paris, est à l’origine d’une plateforme collaborative qui permet aux entreprises et aux développeurs de créer eux-mêmes leurs propres interfaces conversationnelles. Quant à la pépite parisienne Snips, avec sa plateforme d’IA qui permet de doter tout appareil d’un assistant vocal embarqué, elle vient concurrencer les solutions des géants tels Google ou Amazon.

Les robots interactifs, nouvelles vedettes de l’accueil

Autre marché prometteur, celui des robots d’interaction dopés à l’IA, nouvelles vedettes de l’accueil dans les espaces publics, à l’instar de Hease, un robot kiosque interactif et intelligent conçu par Hease Robotics, une jeune pousse basée à Villeurbanne près de Lyon. Muni d’algorithmes de machine learning et d'un terminal de paiement intégré, il se destine aux centres commerciaux, gares, aéroports, cinémas et entreprises... Pour sa part, la lyonnaise Hoomano, elle, développe des logiciels fondés sur l’intelligence artificielle pour les différents robots sociaux existants sur le marché.

Le véhicule intelligent arrive

Une autre promesse de l’IA s'inscrit dans la transformation des transports urbains. De fait, ceux-ci voient arriver sur le marché de plus en plus de véhicules autonomes et intelligents. C’est le cas des navettes électriques sans conducteur conçues par l’entreprise lyonnaise Navya, qui est également à l’origine du premier robot taxi 100 % électrique et sans pilote, ou encore des navettes à conduite robotisée de la pépite toulousaine Easymile. Les solutions de mobilité des deux acteurs sillonnent d’ores et déjà plusieurs continents…

De l’industrie au retail

Prévoir les pannes des objets connectés et des machines industrielles, grâce à des logiciels prédictifs embarqués, en s’appuyant sur le machine learning et le big data : c’est le pari de TellMePlus, une start-up montpelliéraine qui a noué cette année un partenariat avec la plateforme de Google Cloud IoT Core. Dans un tout autre domaine, l’IA s’invite dans les rayons des supermarchés, avec les caméras connectées et les logiciels de la jeune pousse parisienne Qopuis, par exemple. Grâce à la reconnaissance d’images, elles identifient les produits et optimisent la gestion des stocks.

L’IA au service de la santé

S’il y a un secteur qui pourrait grandement bénéficier de l’intelligence artificielle, c’est sans nul doute celui de la santé, en aidant notamment au diagnostic des maladies. Et la start-up spécialiste de l’imagerie médicale Therapixel, une spin-off de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), basée à Sophia Antipolis, entend bien se positionner sur l’hôpital du futur : elle a développé une solution d’analyse d’images sans contact en salle d’opération ainsi qu’un algorithme permettant d’améliorer la précision prédictive des mammographies dans la détection précoce du cancer du sein.

L’IA bouscule l’assurance

La filière de l’assurance passe elle aussi à la vitesse supérieure grâce à des outils innovants, tels que l’inventaire de l’ensemble des biens et des objets de valeur d’un assuré, rendu possible par l’application et la plateforme de la start-up nantaise CBien. La parisienne Shift Technology, de son côté, a inventé une solution anti-fraude qui détecte avec son intelligence artificielle les déclarations de sinistres suspectes. Un créneau porteur, à en juger par la croissance rapide de la jeune pousse, qui a déjà séduit une quarantaine d’assureurs du monde entier.

Et c’est sans oublier les innovations telle celle de Prevision.io, hébergée à la Station F, qui propose aux acteurs de la finance, de l’assurance, du retail, de la santé, de l’énergie une plateforme de machine learning automatisée permettant de construire des modèles prédictifs, facilitant ainsi le travail des data scientists et autres experts. Et évidemment, la liste des pépites françaises dans ce secteur en pleine ébullition ne cesse de s’allonger…

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Les 5 livres à mettre sous le sapin des entrepreneurs https://t.co/eyU5fWeAsv

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.