EdTech : ces start-up françaises qui dessinent l’éducation du futur

Algorithmes, applications, plateformes, Mooc, serious games, objets connectés … de plus en plus de jeunes pousses françaises réinventent la façon d’apprendre et de se former. Revue de quelques innovations dans le secteur en pleine expansion des EdTechs.

La filière EdTech française accélère. À preuve, les start-up qui réinventent l’éducation ne cessent de se multiplier en France. Depuis trois ans, le nombre de structures créées a augmenté de 47 %, selon une récente étude de Deloitte Digital et de la Caisse des Dépôts. Le secteur compte quelque 300 acteurs recensés par l’Observatoire EdTech. Proposant des outils de gestion pour l’éducation et la formation, les startups hexagonales plébiscitent, selon le rapport, les contenus innovants, les games et les learning apps et les solutions de distribution tels que les Mooc ou les Spoc (Small Private Online Course). Petit panorama de différentes innovations tricolores dans ce secteur en ébullition.

Domoscio, quand l’IA facilite l’apprentissage

À l’origine de la solution développée par la start-up parisienne Domoscio, un double constat : nous apprenons tous différemment et... nous oublions ce que nous avons appris ! Le processus d’apprentissage se déroulant en trois phases – assimilation, consolidation et application –, la start-up a conçu différents algorithmes de machine learning : « Un premier pour personnaliser l’apprentissage. Un deuxième, pour faciliter la mémorisation, que l'on appelle ancrage adaptatif® dans la mémoire. Enfin, un tableau de bord doté de learning analytics qui analysent les données concernant les différents acteurs », précise Ivan Ostrowicz, co-fondateur de la jeune pousse en pleine croissance, qui compte parmi ses clients des entreprises, des organismes de formation et des éditeurs en France comme à l’international.

Klaxoon, l’Edtech du travail en équipe

Inciter les équipes à mieux partager la connaissance au quotidien : c’est la philosophie de Klaxoon, une pépite rennaise primée en 2016 et en 2017 au CES de Las Vegas. Pour rendre les réunions plus efficaces et plus interactives, la start-up a conçu un logiciel assorti d'une box, qui offre un accès sans connexion Internet et permet créer différentes activités. « Au lieu de faire des slides, on peut poser une question à un groupe et chacun peut répondre depuis son téléphone, son ordinateur ou sa tablette », illustre son fondateur, Matthieu Beucher. La loupe, dont la sortie est prévue prochainement, permettra quant à elle de diffuser ces activités sur n’importe quel écran. Une success story qui « klaxoone » déjà auprès de 500 000 utilisateurs à travers 114 pays.

360Learning : créer sa propre formation

360Learning est une plateforme en ligne qui permet, sans compétences techniques particulières, la création de cours tout en favorisant les interactions entre apprenants et formateurs : c'est le concept de cette start-up parisienne, qui compte aujourd’hui 1 600 clients en France et à l’étranger. Par exemple, « si un cadre souhaite former une équipe de commerciaux à un nouveau produit, il va sur la plateforme et en quelques minutes, créé directement un cours en agençant des blocs de contenus », décrit Morgane Mallejac, VP Culture & Brand.

Learn Assembly personnalise la formation

Face à l’e-learning classique et aux formations « top down », Learn Assembly mise sur la personnalisation, en s’appuyant sur le design thinking pour trouver canal, technologie et pédagogie adaptés : Mooc, blended learning, mobile learning... « Nous essayons de comprendre où et comment on apprend et ensuite, nous adaptons la formation aux besoins », explique Antoine Amiel, fondateur de Learn Assembly, qui propose également des cours en transformation numérique et des parcours sur-mesure pour les entreprises. En outre, la start-up organise chaque année « La French Touch de l’éducation », événement qui réunit la filière de l’EdTech française.

AppScho, tout le campus dans la poche

« Le mobile va devenir le vecteur de services numéro un dans l’enseignement supérieur », estime Victor Wacrenier, co-fondateur de la start-up parisienne AppScho. Résultat, une application mobile qui permet d’accéder à toutes les informations dont un étudiant a besoin pour gérer sa scolarité : notes, crédits, planning, alertes en cas d’annulation de cours… ainsi que celles qui concernent la vie du campus, le contact avec les anciens étudiants ou la recherche d’un appartement. La jeune pousse a développé une technologie récompensée par Google et Microsoft qui permet d’agréger des contenus en temps réel en se connectant à toutes les ressources d’un établissement scolaire. Un produit vendu sous licence, qui a déjà séduit 60 établissements d'enseignement supérieur en France.

NewSchool : l’appel en classe devient numérique

C’est grâce à un reportage sur un problème lié au cahier d’appels papier que Philippine Dolbeau, alors âgée de 15 ans, a eu l'idée de créer un système électronique, à l’aide de porte-clés connectés à une application signalant la présence de l’élève à l’enseignant et prévenant les parents en cas d’absence. Sa start-up, fondée début 2016, vient de lancer l’application NewSchool Teachers, qui permet de faire l’appel en moins de dix secondes, d'accéder aux trombinoscopes et d’encourager les élèves pour leurs efforts via un système de « bons points » numériques. D’après la jeune fondatrice, dont l’innovation a été récompensée par plusieurs prix, « les retours sont très positifs, avec un grand nombre de téléchargements et un classement dans l’AppStore Education France. »

Edukily, jouer et lire ensemble à distance

Grands-parents, expatriés… plutôt que d’appeler les enfants par téléphone,  l'application Edukily propose de lire des histoires à distance, grâce à un appel vidéo puis la sélection d'une histoire qui apparaît sur les deux écrans. Une page est tournée sur un écran ? Elle l'est également sur l'autre, tandis qu’un petit doigt permet de suivre la lecture et de garder l’enfant concentré. Associés à l'appli, un chat et un tableau blanc pour dessiner. Lancée en mai dernier, l'appli comptabilise aujourd'hui 2 000 téléchargements, d’après Etienne Desbrières, Pdg de la jeune pousse incubée au Cargo, à Paris. Gratuite au téléchargement, tout comme sa fonctionnalité tableau blanc, l'appli propose un mois d’essai et un abonnement mensuel pour avoir accès au catalogue d’histoires.

Zeneduc forme au métier de parent

Relation parent-enfant, bien-être, développement de la motivation, orthographe, mathématiques : la place de marché en ligne vise à accompagner les adultes dans leur vie de parent. « C’est la seule plateforme qui allie le côté scolaire ou compétences et le côté relationnel avec l’enfant », affirme la co-fondatrice de Zeneduc, Sandrine Dirani. S’appuyant sur des méthodes telles que la discipline positive de Jane Nelsen ou l’approche neurocognitive et comportementale, les formations se déroulent pour l’essentiel en mode visio-conférence, avec un coach certifié. Le fonctionnement, sous forme d’heures à bloquer sur le calendrier des formateurs, s’adapte à l’emploi du temps, souvent chargé, des parents.

Sparted, quand la formation devient un jeu

Start-up parisienne, Sparted propose aux entreprises une plateforme de micro-learning. Celle-ci leur offre la possibilité de créer leur propre contenu de formation professionnelle en toute autonomie. Elles peuvent ensuite le diffuser à leurs collaborateurs via une application en marque blanche. L’expérience d’apprentissage est quotidienne, courte, ludique et sociale.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Les 5 livres à mettre sous le sapin des entrepreneurs https://t.co/eyU5fWeAsv