L'Économie Sociale et Solidaire s'épanouit en région #2

La Bretagne est la première région française pour le poids de l'ESS dans l'emploi local. Mais les autres régions ne sont pas en reste... Petit tour d'horizon des initiatives régionales dans le secteur de l'ESS. 

Au-delà des acteurs connus, dans la banque (Caisses d'Epargne ou Banques Populaires), l'assurance (avec les mutuelles), l'agriculture (avec les coopératives agricoles ou les AMAP), la santé et le social (comme La Croix-Rouge, le réseau des associations du service à domicile ou l'association pour adultes et jeunes handicapés), implantés sur l'ensemble du territoire, de nombreuses structures sont nées ces dernières années en régions, dans des secteurs très divers.

De nombreuses initiatives en région

Les exemples sont nombreux, tout comme les succès et la pérennité des entreprises. Et certains territoires sont particulièrement en pointe. 

En Ile-de-France, on dénombre ainsi 32 800 employeurs de l'ESS, employant 384 000 salariés. Par exemple, la Finacoop, première coopérative d’intérêt collectif (SCIC) d’expertise comptable française, créée à la mi-2016 à Paris, est ainsi le premier cabinet d’expertise comptable et financière dédiée à l’économie sociale et solidaire (ESS), aux biens communs et au développement territorial et durable.

En Bretagne, le secteur de l'ESS compte quelque 13 600 établissements (et 149 000 salariés), faisant de ce territoire la première région française pour le poids de l'ESS dans l'emploi local. Nombreuses sont les associations, comme l'Amisep (Association morbihannaise d'insertion sociale et professionnelle), l'Ates (Association travail emploi solidarité), ou Retritex, une filiale d'Emmaüs, mais la coop bio Callune, elle, agit dans le secteur marchand.

Dans la région Centre-Val de Loire, la Scop (coopérative ouvrière) TPC, à Saint-Jean-de-Braye, créée en 1984, œuvre à l'insertion professionnelle et sociale de 190 personnes handicapées, notamment dans la transformation alimentaire, sur deux sites de production, à Saint-Jean-de-Braye et à Amilly.

En Bourgogne-Franche-Comté, la première SCIC de Saône-et-Loire, le Pain sur la table, lancée en 2012 et basé à Cluny, fait fonctionner, avec 60 associés et neuf salariés, une boulangerie et un salon de thé fondés sur l’agriculture biologique et de l’économie sociale et solidaire.

Si les activités des entreprises de l'ESS sont souvent locales, la Scop Alma, créée en 1979, s'est hissée numéro un mondial de logiciels de découpe automatisée. Présente à Grenoble (où est situé son siège social), à Tarbes, Nantes, Lyon et Paris, Alma dispose également de cinq filiales, en Italie, en Allemagne, en Chine, au Brésil et aux Etats-Unis. Toujours détenue à 100 % par ses 130 salariés, la Scop affiche un chiffre d'affaires consolidé de plus de 13 millions d'euros. C'est précisément ce changement d'échelle que visent les autorités françaises.

Vous avez un projet social et solidaire ? Alors découvrez #PitchTonInno, le concours des jeunes porteurs de projets sur le thème de l'Engagement Social et Solidaire. 


Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Avec les digital, les clients sont de plus en plus impliqués, on vous livre les 4 formes d'implication du client ☺️… https://t.co/9Eexpw4GWn