L'intelligence artificielle sert aussi à trouver le bon fournisseur

Silex, jeune start-up de la région parisienne, fait économiser des heures de recherche à ses clients et leur permet en quelques clics de dénicher la perle rare.

Que votre entreprise ait besoin d'un cabinet d’avocat spécialisé dans l’expatriation et qui, en plus, parle, disons, portugais, d'un traiteur qui prépare des repas spéciaux ou d'une SSII rompue à des techniques bien spécifiques, Silex aide à trouver les fournisseurs qu'il vous faut. Et en quelques clics seulement.

L'idée de Silex, lancée en 2014 et basée en Ile-de-France, est venue à deux anciens camarades d'école de commerce lorsque l'un, consultant dans cabinet de conseil informatique, relatait à l'autre combien, après avoir gagné un appel d'offres, il avait eu de difficultés à trouver le professionnel qu'il lui fallait (en l'occurrence un cabinet d’avocat spécialisé en droit italien...).

Et si ces difficultés cachaient en fait une opportunité ? Nicolas Bridey et Quentin Fournela explorent un peu plus le marché du sourcing fournisseurs - et décident de lancer une affaire. Après ses premiers pas, la start-up intègre un incubateur, celui de Télécom & Management SudParis Entrepreneurs, et lève des fonds. Il en faut pour développer une interface équipée d’intelligence artificielle (à base de web sémantique, de machine learning et de big data), capable d’aller chercher dans des bases de données le fournisseur adéquat. Le système mis au point par l'équipe de R&D de Silex, basée à Sophia-Antipolis, va plus loin : « Il permet de digitaliser les bases de données fournisseurs de nos clients et, grâce à l'open data et au crawling (exploration des contenus web pour indexation), de les enrichir », précise Nicolas Bridey, devenu directeur produit de Silex.

Il suffit, après s'être abonné (le prix des prestations est en effet un abonnement, qui varie en fonction de la taille de l'entreprise cliente), de remplir quelques cases pour exprimer le besoin, puis, la machine « mouline » les informations et propose des fournisseurs potentiels. Cela peut prendre quelques heures, mais certainement pas une semaine, comme c'est le cas avec une recherche personnelle, presqu'à l'aveugle. Mieux, Silex notifie automatiquement les prestataires les plus adaptés, qui peuvent faire une proposition et un devis.

A la conquête des Etats-Unis

Le succès est là. Silex aide aujourd'hui quelque 5 000 clients - parmi lesquels Air France, Blablacar, EDF, Cisco... - à trouver chaussure à leur pied. Il est temps de passer à l'étape suivante : la conquête de marchés à l'étranger. Toujours grâce à l'open data, Silex, qui est pour l'instant la seule entreprise à proposer ce genre de service ultra-sophistiqué pour les services achats, a l'intention d'enrichir de nouvelles bases de données, celles de ses gros clients internationaux, d'abord, et, en parallèle, de réaliser des développements sur la sémantique, en anglais. Premier pays visé : les Etats-Unis. « Nous lançons actuellement les développements, précise Nicolas Bridey. Nous serons prêts à la fin de l'an prochain ».

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

#NosVillesOntDuTalent : Marseille, passion méditerranée https://t.co/Dj1EJN7kTs