Toutes les semaines, Bpifrance choisit un mot à mettre en avant - parce qu'il est dans l'air du temps, parce qu'il mérite une explication, et, plus encore, parce qu'il est pertinent pour vos affaires. Aujourd'hui, on s'intéresse à un mot issu de l’étude de Bpifrance Le Lab « Créativité déroutée ou augmentée : comment le numérique transforme les industries de la French Touch » : FabLab. 

comme « FabLab » pour fabrication laboratory, soit un atelier de fabrication numérique où l’on réalise des objets grâce à des imprimantes 3D, des découpeuses laser et autres outils. Pour être labellisés FabLab par le Massachusetts Institute of Technology (MIT), où est né le concept, ces lieux ouverts aux entrepreneurs, aux designers, aux bricoleurs... doivent être publics. Et ils ne cessent de fleurir à travers le monde, comme en France où même un festival, à Toulouse, leur est dévolu ! En dehors de la charte du MIT, les fablabs d’entreprises soucieuses d’accélérer l’innovation, ne sont pas en reste.

Les FabLabs vus par Bpifrance Le Lab 

L'objectif : créer de l’émulation au sein d’espaces d’échange et de partage

"Les FabLabs sont plein de savoir-faire utiles aux entreprises" Nicolas Bard, co-fondateur d'ICI Montreuil *

Les espaces de fabrication partagés (FabLab) favorisent l’innovation grâce à l’échange de compétences, une philosophie de travail qui inspire de plus en plus les entreprises traditionnelles.

Qu’est-ce qu’un FabLab exactement ?

  • Un lieu de conception et de fabrication de prototypes et d’objets à partir de technologies numériques, dont l’imprimante 3D.
  • Un lieu ouvert et accessible à tous : particuliers, auto-entrepreneurs, entreprises, etc.
  • Des outils numériques mis à disposition, souvent accompagnés d’une formation (fraiseuses numériques, découpeurs lasers, etc.).
  • Un espace d’échange et de partage de connaissances, d’expériences et d’idées.

Créativité déroutée ou augmentée

Savoir-faire traditionnel et numérique, deux réalités inconciliables ? Les nouveaux outils technologiques, de même que les nouveaux usages des consommateurs, questionnent nos industries culturelles et créatives. L’étude Bpifrance Le Lab analyse l’impact de ces transformations sur le tissu des PME et ETI françaises appartenant à un périmètre exclusif de 10 secteurs d’activités liés aux « industries de la French Touch ».

[Lire et télécharger l'étude sur Bpifrance Le Lab]

* Retrouver l'intégralité de son témoignage dans l'étude Créativité déroutée ou augmentée.  

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Demain le véhicule sera adapté à l'utilisateur ! Alors ? Vous serez plutôt #Electrique 🔌 ou #PileCombustible 🔋 ? Dé… https://t.co/avpc1yfLG3

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.