Le point de vue du Lab : les régions de l’Ouest et la transformation digitale

D'après la dernière étude de Bpifrance Le Lab intitulée « Histoire d’incompréhension : les dirigeants de PME et ETI face au digital », Jérôme Lebacle et Vivien Pertusot se sont penchés sur la situation de l’Ouest en matière de transformation digitale. Analyse.

Trois profils de dirigeants face à la transformation digitale

Cette enquête a permis de faire émerger trois grands profils de maturité digitale : les Sceptiques, les Apprentis et les Conquérants. Chaque profil présente des caractéristiques et des difficultés propres vis-à-vis de la transformation digitale.

  • Les Sceptiques sont confrontés à des freins culturels ou psychologiques et n’ont, pour la grande majorité, pas entamé leur transformation.
  • Les Apprentis sont dans une logique d’expérimentation, mais leur projet de transformation manque encore d’une cohérence d’ensemble. Ce sont ceux qui rencontrent le plus de difficultés en termes de ressources humaines et financières afin de mener à bien leur projet.
  • Les Conquérants sont les plus avancés dans leur transformation. Ayant engagé de nombreux chantiers, ils font toutefois face à de nombreuses résistances en interne – c’est d’ailleurs, selon eux, le premier frein à leur transformation digitale. Leur principal défi est donc de fédérer les équipes autour de leur projet.

Pour rappel, selon l’enquête de Bpifrance Le Lab, la marge de progression est très forte en France : 38 % des dirigeants interrogés sont des Sceptiques, 52 % des Apprentis et 10 % seulement des Conquérants. Vu l’ampleur des chantiers à mener, ces résultats appellent à un sursaut et à un accompagnement ciblé. En effet, il semble peu pertinent d’apporter les mêmes conseils à un Sceptique et à un Conquérant. Cette approche, différenciée selon les profils de maturité, a son importance au niveau national, mais également au niveau régional.

Comment se situent les régions de l’Ouest ?

L’enquête de Bpifrance Le Lab montre que les obstacles à la transformation digitale, et les difficultés ressenties par les dirigeants varient en fonction du territoire sur lequel ils se trouvent. Interrogés sur les principaux freins à leur digitalisation, les dirigeants normands citent en premier lieu le manque de moyens financiers (cité par 39 % d’entre eux). En Bretagne, c’est le manque de compétences en interne qui revient le plus fréquemment (mentionné par 39 % des répondants). Tandis que dans les Pays de la Loire, le premier frein à la transformation digitale cité par les dirigeants est la complexité du sujet (citée par 35 % d’entre eux). 
[Lire la suite sur Bpifrance-le-Lab]

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

RT @Bpifrancerecrut: Le métier de chargé d'affaires innovation n'aura plus de secret pour vous 👉🏼 https://t.co/SjD08ZCRMu https://t.co/tOb…

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.