Officier de réserve de l’armée de l’air mais également ingénieur textile, Ludovic Ouvry fait de la haute-couture militaire. A Lyon, sa boutique est bondée de mannequins aux multiples uniformes. Découvrons ce chef d’entreprise qui habille les professionnels du risque.

Fondateur, en 2003, de la société qui porte son nom, Ludovic Ouvry conçoit des équipements dits NRBC, pour « nucléaire, radiologique, biologique, chimique ». Les tenues qu’il produit absorbent les agents toxiques. Elles sont plus légères et respirantes que celles de la concurrence. Un atout de taille en opération, explique le patron de cette société de vingt salariés.

Elles ont en tout cas conquis l’armée française, qui les a rapidement incorporées au programme Félin (« fantassin à équipements et liaisons intégrés »). Depuis, la revue d’effectifs est interminable : services civils (RATP, CHU, Samu), mais aussi pompiers de Paris, ou forces spéciales (GIGN, Raid)…

« Ces unités prestigieuses nous ont fait connaître à l’étranger »

Membre fondateur du pôle de compétitivité de défense Eden, à Lyon, Ludovic Ouvry « chasse en meute à l’export », avec la centaine d’entreprises adhérentes. « Nous partageons nos agents commerciaux », explique-t-il.

Concernant la fabrication, Ouvry fait appel à des prestataires français, supervisant de près les opérations. La société a ouvert en 2015 une ligne de production propre pour la fabrication de masques NRBC. Dix mille unités sortiront des ateliers cette année. « J’ai été surpris de voir qu’ils intéressent autant les services de sécurité que les industriels », relève Ludovic Ouvry, décidément engagé sur tous les fronts.

L’entreprise est membre du réseau Bpifrance Excellence.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Les 5 #startups françaises, @ethicPhone, #Gravity, #Wexity, @YellowRelay et @YouScribe_fr sont parties avec… https://t.co/XWHzFAJ6O9

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.