Offrir les mêmes avantages qu'un comité d'entreprise à vos salariés

Même les sociétés de moins de 50 salariés peuvent écouter et fidéliser leurs salariés avec l'équivalent d'un comité d'entreprise.

Si toute entreprise d'au moins 50 salariés doit mettre en place un comité d'entreprise (CE), pour permettre l'expression collective des salariés, prendre en compte leurs intérêts dans les décisions telles que l'organisation du travail, la formation professionnelle et la gestion des activités sociales et culturelles, les entreprises de moins de 50 salariés, nombreuses en France, n'ont pas cette contrainte. Ce qui ne les empêche pas d'envisager une alternative, dans le but de motiver et de fidéliser les salariés. Après tout, pourquoi se priver d'un atout réservé aux grandes entreprises, lorsque la concurrence est rude pour embaucher des talents et garder des salariés que l'on a formé ?

Des alternatives principalement axées sur le culturel

Plusieurs sociétés, telles que Dynabuy (pour les achats groupés), Kalidea (billetterie), Cap privilèges (billetterie et vacances) et Novalto proposent des solutions, essentiellement sur le culturel. Par exemple, Novalto, qui a créé C.E.pourTous en 2001 « afin de lutter contre les inégalités entre petites et grandes entreprises en la matière », explique Noëlle Labeille, responsable marketing, presse et communication de la société, a plus de 6000 PME clientes, souvent engagées pour un abonnement de trois ans « afin de marquer leur niveau d'engagement vis-à-vis du personnel ».

Novalto a racheté la société Pass Loisirs (cartes de réductions dans les commerces de proximité), et lancé, en 2010, Novalto Achat, permettant aux PME d'effectuer pour moins cher leurs achats généraux auprès de plus de 50 fournisseurs. L'offre, en direction d'entreprises qui ont en moyenne 15 salariés, ne se concentre donc pas seulement sur les activités culturelles (réductions sur les voyages, le sport ou le cinéma). Et elle permet également aux salariés de bénéficier de réductions sur les achats d'électroménager et d'ameublement. « Nous couvrons la quasi-totalité des dépenses des ménages », souligne ainsi la porte-parole. Les témoignages des PME clientes vont tous dans le même sens : ces avantages permettent de limiter le turnover en se différenciant par rapport à la concurrence. Mieux, Novalto a lancé un système de cagnotte abondée par les sociétés clientes (et exempte de charges sociales), permettant à l'entreprise d'aider les salariés pour des œuvres sociales (budget vacances, etc.)

Créer les conditions du dialogue

Quant aux autres aspects couverts par le CE (organisation du travail ou formation professionnelle), PME et TPE peuvent créer elles-mêmes les conditions pour l'écoute et la consultation. Dans ces petites structures, « les décisions se prennent très rapidement, en fonction d'une demande spontanée de la part d'un salarié », fait valoir Noëlle Labeille.
Il s'agit, dans tous les cas, de s'assurer que les salariés soient efficaces... et heureux. Il en va de la compétitivité de l'entreprise.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

#BpifranceExpedition 🌍: découvrez les 24 industriels Accélérés par @Bpifrance présents au salon @hannover_messe 😊👉… https://t.co/QYEbdzQNNl

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.