Fournisseur d’équipements pour l’industrie métallurgique, Primetals Technologies France assure 80 % de son chiffre d’affaires à l’export. De plus en plus, ses acheteurs lui demandent d’apporter des solutions de financement.

« L’export, pour nous, c’est vital. Aujourd’hui, les commandes importantes au sein de l’Hexagone se sont raréfiées et la majeure partie de nos contrats se réalisent à l’export ». Luc Vidcoq, responsable financier de Primetals Technologies France, souligne à quel point travailler à l’international est un passage obligé pour l’entreprise. Elle y réalise environ 80 % d’un chiffre d’affaires s’élevant à près de 60 millions d’euros en 2016.
Installée à Savigneux, non loin de Saint-Etienne dans la Loire, Primetals Technologies France est spécialisée dans la conception et la fabrication d’équipements pour l’industrie métallurgique, un secteur qui a particulièrement décliné en France notamment du fait de la désindustrialisation qu’a connue le pays par le passé. Co-entreprise de Mitsubishi-Hitachi Metals Machinery (51 %) et de Siemens (49 %), elle fait partie du groupe Primetals Technologies qui possède plusieurs implantations dans le monde. Mais chacune d’entre elles est spécialisée sur un segment particulier, les lignes de parachèvement et les produits mécatroniques pour tous les types d’aciers et laminoirs pour aciers inoxydable pour Primetals Technologies France constituée sous le statut de SAS de droit français. L’entreprise a donc misé sur l’exportation, mais aussi sur l’innovation. Elle compte environ 280 salariés, dont une centaine d’ingénieurs, ce qui lui permet de développer sa propre R&D en interne avec notamment un bureau d’études spécialisé en mécanique, automatismes, fluides et génie civil et, de déposer régulièrement des brevets. Cette politique d’innovation permet à Primetals Technologies France de se montrer compétitive à l’étranger.

Le monde pour horizon

Mais ce qui entre aussi pour beaucoup dans la capacité de l’entreprise à être concurrentielle, c’est de pouvoir apporter des solutions de financement à ses clients. « De plus en plus nos acheteurs ont besoin d’être financés. Pour ceci, nous travaillons avec un certain nombre de banques : la Société Générale, BNP Paribas, HSBC, LCL, CACIB, CIC entre autres ». 

"Nous avons de plus en plus besoin du soutien des autorités françaises pour nous aider à signer ces contrats."

Le montant de ces financements peut s’avérer important. Pour les deux derniers gros contrats signés l’an dernier, l’un en Turquie l’autre au Mexique, il a fallu trouver une banque. C’est Coface à l’époque qui avait apporté la garantie pour le crédit à l’exportation, dossier géré aujourd’hui par Bpifrance. Mais d’autres dossiers sont en cours depuis, avec la même attente des acheteurs et le même besoin de garantie. Aujourd’hui, Primetals Technologies France compte des clients dans de nombreux pays, la Chine, le Mexique, l’Inde, la Turquie, la Corée du sud, l’Indonésie, les pays européens, etc. « Nous avons de plus en plus besoin du soutien des autorités françaises pour nous aider à signer ces contrats. Les aides publiques à l’exportation, représentent pour nous un support important afin de nous permettre de perdurer dans un secteur industriel très difficile, celui de la métallurgie », conclut Luc Vidcoq.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Ces start-up qui veulent dépoussiérer le mariage ! https://t.co/h0uYyghAIg @EchosStart https://t.co/BcarOhkpR0

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.