Secure-IC : la société qui sécurise les objets connectés du Web

Indispensables dans notre quotidien, les objets connectés sont pourtant sujets à des risques d’intrusion ou d’attaque. Comment les protéger ? Grâce au système de sécurité développé par Hassan Triqui, le co-fondateur de Secure-IC. Découvrez l’histoire de sa société devenue une référence mondiale en matière de cybersécurité… 

Un succès international !

« Go east », c’est avec ce précepte que Hassan Triqui a développé son entreprise, Secure-IC. Cette société, spécialisée dans la sécurisation des systèmes électroniques embarqués, a pris dès sa création, en 2010, le chemin de l’Asie.
« Ce continent traverse ses propres trente glorieuses, et c’est là-bas que se trouve la véritable Silicon Valley », explique l’entrepreneur de 50 ans.

« Une jeune pousse technologique, par essence, se situe sur un marché de niche. Il faut intégrer la dimension internationale dès le début »

Issue d’un essaimage au sein de l’Institut Mines-Télécom, Secure-IC réalise 75 % de son chiffre d’affaires à l’étranger. Elle emploie une quarantaine de personnes à Rennes, où se trouve son siège, mais aussi à Paris, Singapour et Tokyo. « Une jeune pousse technologique, par essence, se situe sur un marché de niche. Il faut intégrer la dimension internationale dès le début », souligne Hassan Triqui, qui a reçu l’appui de Bpifrance.

Des fabricants de composants et de téléphones mobiles, des concepteurs de carte à puce, des agences de sécurité gouvernementales, et même le métro de Tokyo font aujourd’hui appel à Secure-IC pour sécuriser leurs objets connectés.

Le parcours d'Hassan

Né au Maroc, Hassan Triqui se décrit comme un « migrant ». À 18 ans, il est parti étudier à l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Rennes, où il a ensuite décroché un MBA de l’École supérieure de commerce. Après une carrière de 18 ans chez Thalès et Thomson, il a créé Secure-IC avec Philippe Nguyen, docteur ingénieur spécialisé dans la sécurisation des données numériques. Le personnel, constitué à 99 % d’ingénieurs, possède une « forte culture scientifique » qui permet à la PME bretonne d’investir « massivement » dans la recherche et le développement.

Secure-IC est membre du réseau Bpifrance Excellence et a bénéficié du Pass French Tech.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Témoignages en duo avec E. Blanc-Garin et P. Gaillard futurs accélérés du programme #ambitionGIFAS avec @LETIERFanny https://t.co/0Gnlth6K3G