Séverine Sigrist, une entrepreneure qui met l’innovation au service du diabète

Séverine Sigrist a créé Defymed pour développer et commercialiser des dispositifs médicaux bio artificiels innovants. Sa mission ? Lutter contre le diabète de type 1. Focus sur cette scientifique à la tête d'une entreprise qui révolutionne la médecine…

Séverine Sigrist, docteur en science, a fondé Defymed en 2011 après six ans passés au sein du Centre européen d’étude du Diabète (CeeD). « J’ai passé mon doctorat en 1999 puis rejoint l’association en 2000 pour développer les thématiques de prévention et traitement du diabète » évoque la pdg de 44 ans. Chargée de recherche, puis chef de projet, Séverine Sigrist devient chef du laboratoire qui cherche à développer un pancréas bio artificiel (poche en polymères implantée sous la surface de l'abdomen).

Après avoir perçu des subventions de deux programmes européens de recherche, la docteure s’aperçoit que le projet devient un produit. « C’est pourquoi j’ai créé Defymed en 2011, pour passer à la phase d’industrialisation » explique la pdg. Elle remporte le concours du ministère de l’Enseignement et de la Recherche devenu le concours i-Lab, piloté par Bpifrance et doté d’une subvention de 30 000 €. Puis la jeune société remporte le concours de création d'entreprise innovante dont la subvention atteint 300 000 €. « C’est un tremplin qui a nous aidé lors de notre levée de fonds de 2013 auprès de mon ancien employeur le CeeD. Et Bpifrance a été présent tout au long de notre développement » apprécie Séverine Sigrist, qui a aussi bénéficié d’une avance récupérable de 400 000 € en 2013 et d’une aide à l’innovation du même montant en 2016. Grâce à ces fonds, la startup alsacienne va pourvoir lancer les études cliniques qui doivent déboucher sur la mise au point d’au moins deux dispositifs implantables dont le MAILPAN (MAcroencapsulation d’ILots PANcréatiques).

Une des rares femmes entrepeneures de ce secteur scientifique

Une des rares femmes entrepeneures de ce secteur scientifique, Séverine Sigrist estime que ce n’est pas le milieu qui empêche les femmes de monter leur société mais plutôt elles-mêmes qui hésitent avant de se décider. « Moi-même, j’ai mis un certain temps à me demander si j’étais crédible » avoue la pdg de Defymed. L’intérêt des medtech et des laboratoires pharmaceutiques pour son dispositif devrait lui apporter la réponse.

Defymed est membre du réseau Bpifrance Excellence.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

RT @NicolasDufourcq: Très fier de lancer le Pass Flash TPE avec @regionbretagne : un nouveau prêt sans garantie de 10 000€ pour aider nos #…

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.