Spécialisée dans la conception d’ingrédients alimentaires pour l’industrie, Solina multiplie les opérations de croissance externe pour asseoir son développement international et doubler son chiffre d’affaires d’ici à 5 ans. L’ETI rennaise a aussi investi 13 millions d'euros dans un nouveau siège, qui lui permet de renforcer son unité R&D.

Solina

Avec l’annonce début avril de l’acquisition de la division industrielle de substances aromatiques du groupe finlandais Paulig, Solina accroît sa présence dans les pays nordiques et en Russie. Cette opération de croissance externe va permettre à la société de Bréal-sous-Montfort (Ille-et-Vilaine), spécialisée dans la création de bases aromatiques pour l’industrie alimentaire, de poursuivre son déploiement en Europe. La stratégie de la société présidée par Eric Terré et qui a affiché un chiffre d’affaires de 255 millions d'euros en 2014 - réalisé dans 35 pays et auprès de 17 000 clients - vise en effet à maintenir une forte croissance.

Le numéro 2 européen vise la Chine

Ces trois dernières années, Solina, entreprise membre de la communauté Bpifrance Excellence, a triplé sa taille, pour devenir le numéro 2 européen du secteur des ingrédients salés et des aides culinaires. L’entreprise de 810 salariés souhaite aujourd’hui franchir un nouveau cap, en doublant son chiffre d’affaires d'ici à 5 ans - pour atteindre 500 millions d'euros. Elle vise notamment une implantation en Chine. Déjà présente dans 14 pays, après plusieurs acquisitions menées en Belgique, en France et en Suède, l’ETI dispose d’une dizaine de sites de production, dont celui associé à son nouveau siège breton de Bréal. Solina y a investi 13 millions d'euros en 2014, renforçant au passage ses activités de R&D. L'usine produit actuellement 8 500 tonnes par an, mais a la capacité pour passer à 15 000 tonnes.

Toujours en recherche de nouveaux goûts pour les sauces, de textures ou de formules réduisant le taux de sel d’une charcuterie industrielle, Solina travaille avec plus de 7 000 matières premières. Au sein du pôle agro-alimentaire Valorial, elle porte le projet d’innovation Meatic (7,7 millions d'euros) qui vise à développer une gamme de solutions alimentaires naturelles pour la charcuterie.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

RT @BpifranceInno: #LeBilanInno : Cette fois c'est l'#industrie qui est mise à l'honneur ! En effet, l’industrie est une forte composante d…

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.