Swing it, la start-up qui fait chanter le vin

Le troisième jeudi de novembre, c'est le jour du beaujolais nouveau. L'occasion de faire un focus sur Swing it, la start-up qui fait chanter le vin ! Cette jeune pousse montpelliéraine a inventé un procédé de vinification musicale qui stimule le travail des levures naturelles lors de la fermentation et bonifie ainsi la boisson.

Qu’elle soit classique ou jazz, la musique améliorerait le vin. C’est l’idée sur laquelle ont misé les créateurs de Swing it, une start-up née en 2015 à Poussan, dans l’Hérault, à l’origine d’un dispositif technique breveté de vinification musicale. Autrement dit, d’un procédé qui stimule le travail des levures naturelles pendant la fermentation alcoolique en les soumettant, dans la cuve… à des vibrations musicales. Fruit d’un meilleur travail des levures, les vins sont ainsi, selon cette jeune pousse membre de la French Tech Montpellier, dotés d’une plus grande typicité tout comme d’une structure gustative et aromatique plus riche et plus complexe.
« Nous sommes partis d’une science qui existe déjà à l’air libre – la génodique - qui consiste à développer le vivant grâce à la musique et les fréquences d’ondes, et qui est appliquée dans les domaines de l’agriculture, du maraîchage ou par exemple pour des élevages bovins », explique Sébastien Durand, co-fondateur de la jeune société. Autre élément qui a inspiré son innovation, le haut-parleur subaquatique : surpris de la qualité de la musique dans l’eau, il a en effet eu l’idée d’adapter le haut-parleur dans la cuve afin d’y générer des vibrations.

Un partenaire exclusif par appellation

Pour valider son innovation, Swing it a élaboré un protocole scientifique avec l’Institut de recherche et de coordination acoustique/musique (Ircam). 

« Nous aimerions trouver un partenaire exclusif par appellation » Sébastien Durand, co-fondateur, Swing-it

L’enjeu étant désormais de la tester, et ce toujours avec deux cuves : l’une soumise à des vibrations musicales et l’autre, avec le même cépage, bien sûr, qui ne l’est pas. « Nous aimerions trouver un partenaire exclusif par appellation », souligne Sébastien Durand. L’innovation a d’ores et déjà séduit plusieurs viticulteurs. La Cuvée CAP JAZZ, du domaine de l’Octroi, est un vin rosé élevé aux notes de jazz, tandis que Les Quatre saisons de Vivaldi ont bercé le vin blanc de la Cuvée VIVALD’OC. Un partenariat a également débuté, aux vendanges 2017, avec le Domaine Haut-Lirou - Pic Saint-Loup : la start-up fait ainsi swinguer, aux sonorités de jazz, une cuvée AOC Languedoc rouge.

Si Swing it propose son concept aux viticulteurs, les consommateurs eux aussi sont invités à savourer la musique qui a baigné la cuve, en flashant un QR code affiché sur la bouteille. Les cuvées musicales renferment, enfin, un potentiel oenotouristique, selon Sébastien Durand, déjà testé avec les partenaires : « Quand le consommateur se rend dans le chai du viticulteur, il entend la musique à travers les cuves. Il peut coller l’oreille sur la cuve, s’immerger dans l’ambiance musicale du caveau et aussi quantifier l’impact de la musique, puisque le viticulteur propose une dégustation des deux cuves permettant au consommateur de se faire lui-même une idée de la différence apportée par la musique. » Autant d’expériences pour régaler les oreilles et les papilles

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

RT @Bpifrancerecrut: Le métier de chargé d'affaires innovation n'aura plus de secret pour vous 👉🏼 https://t.co/SjD08ZCRMu https://t.co/tOb…

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.