Un tissu pour atténuer les ondes électromagnétiques

Baptisée Estompe, cette innovation est le fruit de deux ans de recherche de la part de Senfa, une entreprise alsacienne, filiale du Groupe Chargeurs.

Si les dangers des ondes ne sont pas totalement prouvés, il n'en reste pas moins que certaines, capables de traverser les murs - d’où leur intérêt pour la communication - sont par la même occasion capables de traverser le corps. D'ailleurs, des rayonnements ionisants sont utilisés pour détruire les cellules cancéreuses... Mais qu'en est-il des ondes émises par les antennes de TV, de radio, de radar, les portables et les fours à micro-ondes, auxquelles nous sommes de plus en plus exposés ? « Si leur intensité est suffisante, déclare l'OMS, elles sont capables de produire toute une gamme d’effets, tels qu’hyperthermie ou choc électrique, en fonction de leur amplitude et de leur fréquence. » Bref, même à petite dose, autant s'en protéger !

Filtrage sélectif

Tissu estompe

C'est ce que propose l’entreprise Senfa, basée à Sélestat, dans le Bas-Rhin, et spécialisée à l'origine dans l'application de revêtements, pour des cols de chemise, par exemple. Après deux ans de recherche et développement, cette filiale du Groupe Chargeurs a mis au point, en partenariat avec l'Institut Français du Textile et de l'Habillement, un procédé permettant à des tissus d’atténuer les ondes électromagnétiques. Baptisé Estompe, le procédé repose sur l'impression, avec de l’encre à base d’argent, de motifs sur une ou deux des faces du tissu, ce qui permet, selon les motifs, d’atténuer des ondes Wi-fi ou GSM. Contrairement aux solutions existantes, qui ne permettaient pas de filtrer de façon distincte les ondes, Estompe a la faculté, même en atténuant les ondes Wi-fi ou GSM, de laisser passer celles des systèmes d'alarme, par exemple.

Santé mais aussi sécurité

Mieux, le tissu reste souple, puisqu'il n'a pas besoin d'être fixé sur une structure métallique, et peut être assorti d'autres fonctionnalités (occultantes ou coupe-feu). Au delà de la protection des utilisateurs de portables et autres appareils émettant des ondes, une telle innovation, sous forme de revêtement de plafonds et de murs, peut aussi trouver son intérêt dans des salles de concert, pour empêcher les téléphones portables de capter un appel, ou dans des bureaux, pour lutter contre les écoutes téléphoniques...

Senfa parie sur une forte demande en particulier à l'international

Primée en 2015 à l'occasion du Trophée Alsace Innovation de la filière d’excellence textile, Senfa a investi dans un nouvel outil de production visant à enduire des tissus d’une largeur de 5 mètres. 

Senfa (qui compte 80 salariés) parie sur une forte demande, en particulier à l'international - et un chiffre d’affaires de deux millions d’euros - pour son nouveau produit. De fait, en Allemagne, en Russie, en Angleterre ou en Suède, certaines ondes électromagnétiques sont déjà clairement considérées comme potentiellement néfastes à la santé.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Hey ! Ne manquez pas le RDV mondial de l'#innovation et des #startups du 24 au 26 mai 2018 à Paris. Une table ronde… https://t.co/vVh9FXn1m2

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.