Veo-labs invente le boîtier de streaming vidéo intelligent

La jeune entreprise rennaise propose, avec sa Veobox, une solution de captation et publication vidéo accessible à tous.

Veo-labs a été créée en 2010 en tant que société de services informatiques pour le développement de logiciels Linux et Web. Mais, rapidement, Dominique Villotte, président de la startup de Rennes (Ille-et-Vilaine) et co-fondateur avec Dominique Henninot, décide de « créer une activité produits pour pouvoir recruter et attirer les meilleurs ingénieurs ». Avec succès, puisqu’aujourd’hui les 21 employés sont tous des ingénieurs. Cette équipe a mis au point la Veobox, un petit boîtier qui permet la captation et la restitution d’événements sur le Web au format rich média.

Digitaliser l’enseignement

« Cette technique permet de proposer une vidéo et des documents de type Powerpoint en même temps. Vous pouvez donc visionner l’événement avec la vidéo à gauche et les diapositives à droite », détaille le président de Veo-labs. Un format très apprécié du monde de l’éducation pour les cours en ligne par exemple.  « La force du produit c’est d’effectuer le travail de post-production, qui peut être compliqué et lourd pour un enseignant. Sans oublier le chapitrage grâce à l’indexation automatique » ajoute Dominique Villotte.

Veobox
Conçu pour être utilisable facilement par tous les publics et très compact, le boîtier n’a pas de ventilateur, ce qui évite de perturber le son lors de la captation audio. « Ce n’est pas un PC mais une carte dédiée de type ARM (architecture matérielle RISC 32 et 64 bits), conçue mais aussi fabriquée en Bretagne, une originalité dont nous sommes fiers » précise le créateur de la startup. 

Le Veostudio ajoute au boîtier des écrans de retour et un équipement audio sans fil (micro ou casque), ainsi qu’un clavier à 8 boutons, le tout sur roulettes. Bpifrance a accordé à Veo-labs un prêt à l’innovation de 300 000 euros en 2015, pour améliorer la R&D et attaquer le marché international. « C’est un montant très significatif à notre échelle. Sans ce prêt, notre activité produit aurait connu un rythme beaucoup moins rapide, avec le risque de perdre tous les contrats » apprécie Dominique Villotte.

Photo : © Veo-Labs, Dominique Villotte (à gauche), président de Veo-Labs et Dominique Henninot, co-fondateur

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Sur le site internet de @Bpifrance, comme sur le maillot de l’@equipedefrance vous trouverez … 2 étoiles et une bo… https://t.co/qCGVmi1ZZv