Entrepreneuriat féminin

Elisabeth Ferlet, une dirigeante qui innove dans le contrôle d’accès

Elisabeth Ferlet est à la tête d’Elisath, le leader français de la billetterie informatisée et du contrôle d’accès pour les équipements sportifs. Sa philosophie ? Mettre son expertise au service de ses clients. Focus sur une cheffe d’entreprise qui a réussi à asseoir son savoir-faire au niveau national et international...

« J’ai une culture entrepreneuriale familiale très forte. Mon grand-père était pdg de Gaz de France, un de mes oncles était Jean Lefebvre, fondateur de l’entreprise de BTP qui porte son nom, mon père avait une entreprise. C’est quelque chose de naturel chez moi » explique Elisabeth Ferlet, pdg d’Elisath. C’est lors d’un salon à Casablanca en 1995 qu’un collègue lui suggère de monter sa boîte. Sans apport personnel, elle contacte l’Anvar¹ et crée Elisath, spécialisée dans la billetterie et le contrôle d’accès pour les équipements culturels et de loisirs. La société de Messein en Meurthe-et-Moselle conçoit et développe des logiciels, des sites web de vente et de réservation en ligne et assure l’intégration de ces logiciels dans les matériels de contrôle d’accès. 

« Nous avons toujours eu un caractère innovant, ce qui nous permet par exemple d’être leader du marché français des parcs aquatiques »

« Nous avons toujours eu un caractère innovant, ce qui nous permet par exemple d’être leader du marché français des parcs aquatiques. Nous imaginons des solutions innovantes avant même que les clients nous les réclament » précise Elisabeth Ferlet. Actuellement, ce sont les outils mobiles qui font l’objet d’une forte demande. « Nous travaillons beaucoup sur le mobile et nous avons également mis au point une solution complémentaire pour l’optimisation des consommations d’énergie dans les bâtiments publics en utilisant les données de fréquentation » ajoute la pdg de la PME qui emploie une quarantaine de personnes. Concernant la place d’une femme dans cette industrie, Elisabeth Ferlet avoue « ne pas avoir encore rencontré d’autres femmes dans ce secteur. Pourtant, c’est faisable : je suis moi-même cheffe d’entreprise, mère de famille et cavalière de haut niveau ».

Bpifrance a aidé l'entreprise Elisath sur l’étude amont du produit eligreen (optimisation énergétique) avec une subvention de 50 000 € en 2015, et avec deux prêts de 300 000 € chacun pour le déploiement de la solution. « Je suis vraiment très contente de cette collaboration. Et nous allons continuer de travailler avec Bpifrance » apprécie Elisabeth Ferlet, qui fait partie du réseau Bpifrance Excellence. À venir : des implantations de la société en Afrique (Bénin et Côte d’Ivoire).

¹Créée en 1967, l'Anvar, ancêtre de Bpifrance, était l'agence nationale pour la valorisation de la recherche.

PARTAGEZ CE DOSSIER