Go west, à la conquête des Etats-Unis

Mailinblack s'attaque aux Etats-Unis

Après Marseille, sa ville d'origine, Paris et Montréal, l'éditeur de solutions professionnelles autour de la messagerie a ouvert un bureau à New York.

C'est à Long Island, en banlieue de New York, que Mailinblack a élu domicile. Créée à Marseille en 2006, la société, qui propose des solutions professionnelles autour de la messagerie, comme des anti-spam et des anti-virus, a rapidement conquis le marché français. Désormais, c'est vers le continent nord-américain qu'elle se tourne. Après une première implantation à Montréal, place de choix des innovations numériques, la société s'installe donc aux Etats-Unis, avec la ferme intention d'y connaître les mêmes succès.

S'internationaliser pour grandir

Reposant sur la reconnaissance des expéditeurs, la solution anti-spam de Mailinblack permet de trier les emails à caractère publicitaire, ceux en provenances des réseaux sociaux et les courriers productifs, pour un meilleur confort des professionnels auxquels elle est destinée. A cela s'ajoute une nouvelle solution de gestion des signatures mails Letsignit, mise au point après trois ans de R&D. Lorsqu'un salarié expédie un message, la plate-forme Mailinblack intègre automatiquement sa signature et y ajoute un message, sur un salon auquel l'entreprise participe, par exemple, ou toute autre information.

L'an dernier, Mailinblack a affiché un chiffre d'affaires de 3,1 millions d'euros. Pour cette année, elle vise de 4,5 à 5 millions d'euros grâce à son internationalisation. Et ses quelque 50 salariés devraient être rejoints par d'autres, avec des équipes renforcées à Paris et à New York.

PARTAGEZ CE DOSSIER