La French Fab

#FrenchFab : comment Gris Découpage a conquis l’Allemagne

La PME familiale Gris découpage, spécialisée dans la fabrication de pièces de fixation et composants mécaniques en grandes séries pour les géants de l’automobile, réalise 60 % de son chiffre d’affaires à l’export.   

Céline Gris

« Nos principaux concurrents sont en Italie et en Allemagne », résume d’emblée Céline Gris, fille du fondateur et directrice générale de Gris Découpage dont les principaux clients se nomment Renault, PSA, Daimler, General Motors ou encore Audi et BMW. La société, qui emploie aujourd’hui 180 personnes, est capable de fabriquer dans son usine de Lémesnils, au sud de Metz, jusqu’à 1 million de pièces par heure avec un indicateur de qualité très élevée. « En 2015, nous affichons un taux de défaillance de 0,31 pièce sur million et nous travaillons pour réduire ce nombre », explique Céline Gris. La PME de Moselle, en pleine croissance, a investi 15 % de CA sur les 3 dernières années dans des nouveaux process d’automatisation. Gris Découpage dispose d’un fort ancrage local. « Notre famille est originaire de Metz. La région dispose de bonnes écoles d’ingénieurs même si nous souffrons un peu de la proximité du Luxembourg qui propose des salaires plus élevés », juge Céline Gris. Mais le voisin le plus convoité est l’Allemagne, située à une cinquantaine de kilomètres du siège social. La PME française a aujourd’hui sa propre filiale en Allemagne.

Le pari allemand

« En 2002, nous avons racheté une société allemande pour acquérir un process complémentaire à nos technologies et s’ouvrir au marché allemand. On ne travaille pas avec les Allemands si on n’est pas allemand », résume Céline Gris. 

Aujourd’hui, Gris Découpage travaille avec le géant Daimler et sa directrice générale est confiante en l’avenir : « notre potentiel de développement est encore très fort en Europe même si on n’exclut pas d’autres pistes à travers la réalisation d’études de marché. » Pour cela, Gris Découpage a fait appel à l’expertise de Business France. « Nous avons aussi été agréablement surpris par l’aide apportée par Bpifrance. Nous y avons trouvé un soutien financier mais surtout des réponses à la problématique de l’entreprise liée à l’opérationnel. On est dans le concret. », tient à ajouter Céline Gris.

Usine du futur

usine du futur

La société est aujourd’hui confrontée à de nombreux défis. « Les exigences clients sont toujours plus importantes. La plupart ont externalisé la logistique. Pour répondre à cette nouvelle demande, nous avons recruté un responsable logistique. Cela alourdit les coûts. », explique Céline Gris. Il y a quelques années, Gris a également créé un poste de responsable HSE pour satisfaire au respect des normes environnementales. « En termes de construction ou de gestion des déchets, les contraintes ne sont pas les mêmes en Allemagne. », regrette la jeune dirigeante. Pourtant, les perspectives restent au beau fixe. « La devise de notre société est : le progrès continu…notre fixation. Depuis 30 ans, nous développons une stratégie d’opportunité. ». Parmi les projets en cours de la PME française, la construction d’une nouvelle usine qui permettra à l’entreprise de se frotter au concept de l’usine du futur, notamment en partenariat avec la Région Grand Est.

Crédit photo :©Gris Découpage

PARTAGEZ CE DOSSIER