Les "Business Inspirations" de Victor Augais

Business inspiration : le coliving

Les voyages forment le business. Parti en famille, pendant un an, s’inspirer d’idées innovantes avant de créer sa prochaine entreprise, l’entrepreneur globe-trotteur Victor Augais nous le prouve régulièrement. En ce début d’année, il décrypte pour nous, depuis San Francisco, la tendance du coliving.

Je me suis longtemps demandé comment les jeunes célibataires faisaient pour se loger à Paris. Ce sujet me touchait personnellement en tant qu’employeur dans mes centres de foot à 5, avec des salariés qui n’avaient pas le même niveau de vie en fonction du centre dans lequel ils travaillaient, à Paris ou à Limoges. Je me suis donc intéressé à la situation à San Francisco, où le prix moyen de location d’un studio dépasse 2 600$ par mois, inabordable pour les bas salaires. C’est ce qui fait que 88 % des Millenials1 locataires dans les grandes villes aux US vivent aujourd’hui en colocation.

Ce phénomène va bien au-delà de la simple colocation, et me semble être parti pour révolutionner le mode de logement des jeunes

Et j’ai découvert la tendance du coliving ! Ce phénomène va bien au-delà de la simple colocation, et me semble être parti pour révolutionner le mode de logement des jeunes pour la période comprise entre les études et la vie de couple. 
Au constat de départ sur la difficulté financière à se loger dans les grandes villes s’ajoutent de nouvelles tendances fortes comme le travail indépendant et la volonté des jeunes à vivre des expériences avec des communautés d’amis dont ils se sentent proches, dans une volonté de partage, certainement boostée par les réseaux sociaux, par l’économie du partage plutôt que de la possession, qui les pousse à voyager en BlablaCar plutôt que dans leur propre voiture.

Live better because you share !

Opendoor

Les initiatives autour du coliving sont nombreuses, mais globalement elles proposent aux Millenials de s’installer dans des espaces communautaires, d’y bénéficier d’un espace privatif réduit et de parties communes bien plus agréables que celles auxquelles ils pourraient prétendre en habitant seuls.

Les start-up autour du coliving fourmillent à San Francisco. Opendoor propose de partager de grandes maisons en banlieue, proches des transports en commun. Common propose de petits studios individuels dans la ville, au sein de résidences avec parties communes, living room, cuisine, etc. Pour les petits budgets, des versions existent avec des chambres partagées, ce qui peut poser certains problèmes d’intimité dans la durée… Plus original, Outsite propose à des « digital nomads », pouvant travailler à distance, de rejoindre en semaine des maisons dans des lieux touristiques, comme Santa Cruz sur la côte Californienne, pour y travailler pendant la journée et partager ensuite des sessions de surf sur la plage voisine. Des digital nomads qui auront peut-être loué leur logement sur AirBnb, et à qui l’escapade n’aura donc coûté que le transport !

Bien au-delà de la simple colocation, les acteurs du coliving offrent aux utilisateurs des espaces conçus pour la vie en communauté ; de la flexibilité aux antipodes des effrayants dossiers à présenter aux bailleurs ; de la confiance en gérant le recrutement de la communauté sur de critères communiqués ; de la praticité en prenant en charge la maintenance, les achats de base, voire parfois la préparation des repas ; et une garantie d’expérience communautaire réussie en organisant des activités communes. Une révolution en marche ?

Retrouvez l’intégralité de ce billet sur le blog de Victor Augais et rendez-vous prochainement pour découvrir sa prochaine "business inspiration" !

1 - Officiellement ceux qui sont nés entre 1982 et 2004.

PARTAGEZ CE DOSSIER