Les "Business Inspirations" de Victor Augais

Business inspiration : qui osera monter le 1er capsule hôtel en Europe ?

Portrait Victor Augais
Les voyages forment le business. Parti en famille, pendant un an, s’inspirer d’idées innovantes avant de créer sa prochaine entreprise, l’entrepreneur globe-trotteur Victor Augais nous le prouve régulièrement. Après l’artisanat d’art, il nous livre depuis le Japon une réflexion sur les capsules hôtels !

Je ne pouvais pas laisser passer ça… Je ne pouvais pas dire que je recherche des solutions aux contraintes urbaines, via une optimisation de l’usage de l’immobilier, et ne pas parler de cette idée loufoque en France, mais évidente au Japon : les capsules hôtels ! Watizit ? Tout simplement des hôtels proposant des « chambres » de 2m² sur 1m de haut, soit plutôt 2 « chambres » sur 2 m² au sol, soit 20 fois plus de chambres au m² que dans un hôtel classique à Paris. Je me vois déjà nager dans une piscine de dollars... Sauf si personne ne vient dans mon hôtel…

Micro-chambre à prix-mini ?

Capsule hotel

La visite d’un capsule hôtel à Tokyo est fascinante : à l’accueil, les clients laissent leurs chaussures dans des casiers sécurisés, et chaussent de petites charentaises japonaises. Ils laissent aussi leurs bagages qui les attendront au check out, ainsi que leurs vêtements pour revêtir un peignoir fourni par la maison. Ils peuvent ensuite passer par les douches, dans des vestiaires communs, ou rejoindre directement leur capsule. A l’intérieur, on trouve une TV, de la lumière, des prises et chargeurs. Le prix : 40 € la nuit dans un quartier central de Tokyo, là où une chambre classique coûtera entre 100 et 200 €. Mais comment peut-on supporter une telle promiscuité ? Quelles sont les conditions d’hygiène ? Qui accepte de dormir dans ces espèces de cercueil ?        

Un capsule hôtel, c'est : "25 % du prix d’une chambre classique, pour 5 % de la surface"

Apparemment les Japonais ne voient pas du tout les choses ainsi. Tout d’abord les capsules hôtels ne sont pas mixtes, mais réservés aux hommes. L’hygiène est assurée par l’absence de chaussures, l’uniforme commun, et une attention permanente de l’équipe de gestion. 
A Tokyo, les Japonais habitent souvent très loin de leur lieu de travail, qu’ils rejoignent en transports en commun, il est très fréquent qu’ils travaillent (ou sortent avec leurs collègues) très tard le soir, tandis que les transports en commun ferment à minuit… Les capsules hôtel offrent donc une solution économique à un besoin limité : un endroit pour dormir, une douche, une connexion internet. Je n’ose calculer la rentabilité de tels lieux, qui, facturant 25 % du prix d’une chambre classique pour 5 % de la surface, sont donc 5 fois plus rentables…

Quel public, en France, pour un capsule hôtel ? 

Serait-il intéressant ou nécessaire de créer des capsules hôtels à Paris ? Le prix moyen d’une chambre d’hôtel dans la capitale s’élève à 138 €, et il est très difficile de trouver une chambre à moins de 80 €. Sauf si on choisit la solution des auberges de jeunesse qui proposent des lits en dortoir à partir de 30 €. Un lit en capsule hôtel est-il préférable à un lit en dortoir dans une auberge ? Pour une cible de jeunes touristes cherchant à s’amuser, il est probable que l’auberge sera plus attractive. Des cadres d’entreprise ayant prévu leur déplacement à l’avance auront certainement le budget pour payer une vraie chambre, et préféreront sans doute cette solution. Resteraient les employés terminant leur travail au milieu de la nuit et ne pouvant rejoindre leur lointaine banlieue ? Au pays des 35 heures, cette éventualité concernera plutôt des banquiers d’affaires qui rejoindront tranquillement leur appartement parisien en taxi… Enfin n’oublions pas le développement des chambres chez l’habitant ou appartements à prix raisonnable via airbnb. Alors qui pour fréquenter mes capsules hôtels ? Quelle cible n’aura pas les moyens de se payer une vraie chambre d’hôtel, et préférera, pour le même prix, une capsule à un lit en dortoir dans une auberge de jeunesse ? Finalement peut-être pas grand monde… Est-ce parce que les spécialistes arrivent à la même conclusion qu’on ne trouve des capsules hôtels qu’en Asie, au Japon, en Chine, à Singapour, ou encore en Malaisie ? Dommage, mon tableau excel me faisait rêver…

Retrouvez l’intégralité de ce billet sur le blog de Victor Augais et rendez-vous prochainement pour découvrir sa prochaine "business inspiration" !

PARTAGEZ CE DOSSIER