Les chiffres du jeudi

Avril 2017

Retrouvez les "chiffres du jeudi" publiés en avril 2017.

63%

C’est la part des entreprise françaises ayant adopté a minima une approche "adaptée" en matière de RSE.

Selon l’étude comparative sur 20 000 entreprises, réalisée en 2016 par la plateforme de notation EcoVadis, les autres pays de l’OCDE en comprennent en moyenne 54 % et les Brics 27 %.

Néanmoins, ces performances s’inversent si les grands groupes sont séparés des PME et ETI, ces dernières accusant un retard certain dans les pays de l’OCDE.

La France se classe en quatrième position des pays audités et fait état d’une progression de 37 % du nombre d’entreprises "bonnes élèves" de 37 %, mais reste à la traîne en ce qui concerne la mise en œuvre de procédures anti-corruption (ce qui devrait changer avec la loi Sapin II).

Source Comparatif de la performance RSE des entreprises françaises avec celle des pays de l’OCDE et des BRICS par EcoVadis, via La Tribune du 30/03/2017.

82%

C’est la part des établissements financiers traditionnels dans le monde qui prévoient de renforcer leurs partenariats avec les Fintechs d’ici 5 ans.

Ces mêmes établissements sont autant à estimer qu’une partie de leur activité sera perdue au profit de ces nouveaux acteurs. Pour les multinationales, jusqu’à 24 % de leur chiffre d’affaires serait menacé. Mais les banques prévoient aussi un retour sur investissement de 20 % sur leurs projets en lien avec les Fintechs.

Les activités de paiement, de prêts personnels et de transferts de fonds sont identifiées comme les périmètres sur lesquels les Fintechs devraient se positionner à l’horizon 2022.

Selon PwC, ces nouveaux services représentent donc à la fois des risques et des opportunités pour les acteurs traditionnels qui doivent innover et justifier leurs coûts par un accompagnement de qualité de leurs clients. 

Source Redrawing the lines: Fintech’s growing influence on Financial Services par PwC du 06/04/2017.

2,3

C’est le nombre moyen de jours gagnés en termes de délais de paiement depuis le pic de 2015. 

Selon le rapport d’Altares, les délais de paiement sont passés de 13,6 jours au T2 2015, marquant un point haut sur 10 ans, à 11,3 jours au T4 2016, niveau historiquement le plus bas. 

D’un point de vue européen, la France monte sur la troisième marche du podium, devancée par l’Allemagne et les Pays-Bas (à moins de 7 jours), et se positionne sous la moyenne européenne

Ces délais de paiement varient grandement selon la taille de l’organisation concernée, les petites structures ayant tendance à payer avec moins de retard que celles de plus grande taille. 

Source Etudes des comportements de paiement T4 2016 par Altares via Les Echos (Avril 2017)

2 millions

C’est le nombre d’intentions d’embauche des entreprises pour l’année 2017 en France, en hausse de 8,2 % par rapport à 2016. 

D’après cette enquête annuelle sur les besoins en main-d’œuvre réalisée par Pôle Emploi et le Crédoc, 6 projets de recrutement sur 10 portent sur des contrats durables (CDI ou contrats de 6 mois ou plus), soit 2 % de plus que l’an dernier. 

Les petites structures sont les plus désireuses d’augmenter leurs effectifs : 1 projet de recrutement sur 2 émane d’une TPE. Les secteurs de la construction, du commerce et de l’industrie manufacturière concentrent les plus fortes augmentations d’intentions d’embauche.

Source Enquête besoins en main d’œuvre 2017 par Pôle Emploi et le Crédoc (Avril 2017)

A propos du chiffre du jeudi

Le chiffre du jeudi, c’est un chiffre sélectionné pour vous chaque semaine par nos équipes. Issu de l’actualité, ce chiffre présente une donnée marquante en lien avec l’écosystème et les missions de Bpifrance. 
Il porte sur des thèmes liés à l'entreprise, le financement, l’investissement, l’internationalisation, l’innovation, le développement durable, la transition numérique…

PARTAGEZ CE DOSSIER