Les entreprises et l'Europe

La BEI et les entreprises : comment ça marche ?

La Banque Européenne d’Investissement intervient massivement en faveur des PME, principalement sous la forme de prêts. En 2013, la France en a largement bénéficié.

Qu'est-ce que c'est ?

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) est l’institution de financement à long terme des pays membres de l’Union européenne, dont la mission est de financer les projets qui contribuent aux objectifs de l'UE. La BEI se finance par l'emprunt sur les places boursières. Elle est l'actionnaire majoritaire du Fonds européen d'investissement (FEI), fonds spécialisé dans le capital risque à destination des PME.

À quoi ça sert ?

L'entrepreneur est rarement en contact direct avec la BEI : pour les projets au coût inférieur à 25 millions d’euros, les prêts sont accordés par l’intermédiaire des banques partenaires de la BEI. En France, il s’agit des principales banques commerciales et mutualistes mais également de Bpifrance. On peut retrouver la liste à jour des établissements concernés sur le site Internet de la BEI.

Quels avantages pour l’entrepreneur ?

Pour l'entreprise, l’avantage des prêts BEI est important. D'abord parce qu'il y a un abondement des banques : pour chaque euro prêté par l’institution européenne, l’entreprise pourra emprunter deux euros ! D’autre part, les taux sont très avantageux car la BEI peut elle-même emprunter des fonds dans de très bonnes conditions. Au total, en 2013, plus de 1,8 milliard d’euros a été prêté par la BEI en faveur des PME françaises sous forme de prêts à moyen ou long terme, sous forme de prises de participations ou encore de garanties du Fonds européen d'investissement.

Quels types de projets finance la BEI ?

Les projets qui peuvent être financés par la BEI doivent correspondre aux grandes priorités définies par l’Union européenne. Il s'agit notamment de l’innovation technologique, du développement durable, surtout en matière d’énergie, de la modernisation des infrastructures de transport et des projets industriels du secteur manufacturier, par exemple, l'automobile, les produits pharmaceutiques, ou l'aéronautique.
Si elles répondent à ces critères les PME indépendantes, les ETI et les grandes entreprises sont toutes, potentiellement, éligibles aux prêts BEI.
Attention : les filiales et holdings de groupes industriels sont exclues de l’offre.

Peut-on cumuler prêts de la BEI et autres sources de financement ?

La BEI ne finance les projets qu’à hauteur de 50 % maximum. Rien n’interdit, si nécessaire, d’aller chercher des financements complémentaires qui peuvent, par exemple, prendre la forme de prêts bancaires classiques.

PARTAGEZ CE DOSSIER