Transformation numérique : une nécessité

La transformation numérique : six chiffres à retenir

Si les salariés accueillent positivement la transformation numérique, paradoxalement, elle peine encore à s’imposer dans les entreprises. Petit inventaire des avis des managers comme des employés, recueillis lors du premier « Baromètre Digital Workplace » du cabinet Julhiet Sterwen et de l'Ifop.

Cette étude est basée sur un panel de 1 301 participants, issus d’entreprises de 500 salariés et plus. Elle analyse le chemin qui reste à parcourir aux entreprises pour devenir de véritables digital workplaces selon quatre axes principaux : la technologie et les usages associés, l'organisation et ses processus, les ressources humaines et la place de travail. Elle donne un éclairage inédit sur la perception des collaborateurs et des managers concernant la transformation numérique en France… et le chemin qui reste à faire.

68 % des salariés ont une opinion positive de la transformation numérique des entreprises. Et 53 % ont le sentiment de vivre une véritable révolution. Au-delà de l'aspect technologique (l'usage de nouveaux équipements et de nouveaux logiciels), les collaborateurs perçoivent dans la transformation numérique l'occasion de développer de nouvelles façons de travailler (47 % des salariés) et de nouvelles compétences (38 %).

80 % des collaborateurs estiment que la transformation numérique leur fait gagner du temps et 72 % voient des gains en matière d’efficacité. 72 % louent la plus grande autonomie qui leur est offerte.

53 %

Toutefois, si 53 % des salariés jugent que l’expérience leur apporte du bien-être, 50% estiment qu'elle est génératrice de stress. Un bilan en demi-teinte, donc : le rythme de travail s’accélère, la charge de travail s’alourdit, et ces éléments tendent à contrebalancer les points positifs.

61 % des managers estiment que leur rôle dans l'entreprise a davantage évolué que le comportement des collaborateurs (52 %). Ils sont notamment en demande de trouver de nouvelles façons de manager des équipes de plus en plus distantes, pouvant être composées de quatre générations de collaborateurs aux besoins divers et aux motivations différentes.

40 % des salariés sont équipés d’un réseau social d’entreprise, 47 % d’outils de web-conférence et 61 % d’un système de partage de documents. L’usage des solutions collaboratives reste à se développer dans les entreprises. Managers ou non, les collaborateurs sont aujourd'hui globalement mieux équipés à titre personnel que professionnel.

64 % des employés jugent que la transformation numérique n'a pas eu d'impact sur l'organisation de leur travail. « Nous sommes face à une révolution profonde, systémique, de l'entreprise ; l'organisation physique des bureaux et des lieux de travail doit aussi s'adapter aux nouveaux modes de travail, plus collaboratifs, plus créatifs. Sinon, le hiatus entre des bureaux rigides et une organisation de plus en plus horizontale et souple risque d'être contreproductif », analyse Raphaël Berger, directeur du département Média & Numérique de l'Ifop.

PARTAGEZ CE DOSSIER