Transformation numérique : une nécessité

Transformation numérique: comment faire adopter la nouveauté aux équipes?

Logiciels et applications inédites, objets connectés… La transformation numérique d’une entreprise passe par l’adoption de nouveaux outils. Mais certains collaborateurs peuvent avoir du mal à accepter le changement. Quelques pistes pour opérer une mutation en douceur...

Les imprimantes 3D qui s'installent dans les usines et les laboratoires, les logiciels de travail collaboratif fleurissent dans les ordinateurs, les objets connectés sont un peu partout. Conséquence : de la conception des produits ou des services à la gestion de la relation-client, le passage au numérique implique de nombreux changements dans l'entreprise.

Mais pour qu'entreprise et salariés bénéficient de ces changements, encore faut-il qu'ils soient acceptés... Or, analyse Xavier Camby, directeur du cabinet de conseil Essentiel Management, « depuis une dizaine d’années, les difficultés économiques ont eu tendance à rendre l’entreprise anxiogène. Le salarié est vu comme une variable d’ajustement. C’est de là que peut venir la résistance au changement. »

Comment faire donc, pour que les salariés s'approprient les nouveaux outils de la transformation numérique, puisque remporter leur adhésion est considéré comme un enjeu majeur ?

travail d'équipe étape par étape

Petit tour d'horizon des choses à faire...

Associer les salariés aux choix

Dans le domaine numérique, la contrainte ne fonctionne pas. « Plus on touche à quelque chose de dématérialisé, moins l’usage peut être imposé », relève à cet égard le consultant Xavier Camby. Autant dire que l’adhésion à un nouvel outil ne se décrète pas : elle nécessite de la confiance et de la motivation de la part des collaborateurs. Le manager doit travailler à cette confiance, notamment en associant ses équipes au choix du nouvel outil. « Et il ne doit pas se contenter de ce qui est bon sur le plan théorique, souligne Xavier Camby. En outre, il doit accepter le risque de rejet de l'une de ses propositions. » L'outil pourra être présenté en montrant les avantages qu’a pu en tirer une autre entreprise, en faisant intervenir un expert ou en énumérant les retours sur investissement attendus. Enfin, un nouvel outil doit être proposé à l’essai, quitte à faire tester plusieurs outils lorsque cela est possible.

Procéder étape par étape

Une fois testés et adoptés, les outils doivent être - condition sine qua non - mis en place progressivement. 

Le manager se doit de montrer l’exemple !

Il faut, selon Xavier Camby, s’appuyer sur le volontariat et rassurer si nécessaire le collaborateur sur son droit à l’erreur, afin d'installer le changement. Au besoin, les collaborateurs peuvent être accompagnés dans l’adoption d’une nouvelle méthode de travail par de la formation interne ou des MOOC.
Enfin, dernier conseil : le manager se doit de montrer l’exemple ! « S’il teste et questionne lui-même les outils, un gestionnaire pourra créer une dynamique de confiance et d’engagement dans l'équipe. De quoi créer une motivation collective », assure ce professionnel du management.

PARTAGEZ CE DOSSIER