Bpifrance Export est lancé

Pour faciliter l’export et l’internationalisation des entreprises françaises, un nouveau label "Bpifrance Export" a été lancé, le 22 mai 2013. À la clé : un accompagnement à l’international personnalisé et une offre de financement améliorée et simplifiée.

Le 22 mai 2013, Pierre Moscovici, ministre de l’Économie et des Finances, et Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, ont lancé le label bpifrance export en présence de Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, Christophe Lecourtier, directeur général d’Ubifrance, Jean-Marc Pillu, directeur général de Coface, et Alain Rousset, président de l'Association des régions de France.

Cette nouvelle offre de financement et d’accompagnement est destinée aux PME et ETI afin de faciliter l’export et l’internationalisation, étapes clés de leur croissance.

Le label Bpifrance Export est le fruit d’un partenariat renforcé entre Bpifrance, Ubifrance et Coface.

Un accompagnement à l’international personnalisé et dans la durée

40 conseillers Ubifrance seront présents dans les directions régionales Bpifrance d'ici la fin 2013. Sept d’entre elles disposent déjà de l'appui d'un chargé d'affaires international (CAI) Ubifrance.
Une vingtaine de développeurs Coface intégreront le réseau Bpifrance, afin de distribuer les dispositifs des garanties publiques Coface (assurance prospection, assurance-crédit et assurance investissement).

Chaque direction régionale Bpifrance offrira ainsi aux entreprises, en un même lieu, un ensemble de conseils et services personnalisés. Un catalogue commun – Bpifrance, Coface et Ubifrance regroupant les procédures financières – est également mis à disposition.

Offre de financement améliorée et simplifiée

Simplification des procédures de demandes de soutien des entreprises, suppression des produits concurrents, création d'un "prêt développement export" pour financer le besoin en fonds de renouvellement, amélioration des procédures de préfinancements, de caution, et de change… L’objectif de Bpifrance Export est d’offrir un accès plus facile aux produits financiers dédiés à l’export et d’améliorer leur lisibilité pour les entreprises.

Pour Pierre Moscovici et Nicole Bricq : « Les PME et ETI représentent 57 % de nos exportations. L’enjeu principal est de les faire grandir à l’international. Il faut aussi leur donner les moyens de pérenniser leur présence. Chaque année, 30 000 entreprises démarrent à l’export et presque autant s’arrêtent. »

Téléchargez le communiqué de presse du 22 mai 2013.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Pourquoi le modèle #àlademande fonctionne si bien en #France ? https://t.co/GVAwCPyvlY @frenchweb https://t.co/v1tGv6SAAs

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.