City Logistics solutionne le problème des livraisons en ville

Se faufiler entre les voitures, trouver une place pour se garer et distribuer parfois un seul petit colis… les livraisons sur le fameux « dernier kilomètre » sont la bête noire de tous les transporteurs.
Tous, sauf le Lyonnais City Logistics, qui a justement choisi de se positionner exclusivement sur ce créneau.

 

Pour relever le défi, la société fondée au printemps dernier mise sur la mutualisation, pour limiter le nombre de rotations en ville. Lancé au printemps dernier à Lyon, le service de livraison en centre ville devrait peu à peu gagner de nouvelles agglomérations.

Rapidité et service en plus

« Nous proposons aux messagers de nous déposer leurs colis au sein de notre centre de distribution urbaine implanté à Vaulx-en-Velin. Nous mutualisons ensuite ces marchandises pour les livrer aux commerçants avec nos propres véhicules », résume Yves Guyon, co-fondateur de City Logistics.

lyon
Chargés à bloc, les véhicules de City Logistics parcourent 30 % à 40 % de kilomètres en moins que ceux des acteurs classiques. En marge de ce centre de distribution, City Logistics dispose d’ELU (espaces de logistique urbaine) au coeur de Lyon. Sur 300 à 500 mètres carrés, ces espaces permettent à l’opérateur de logistique urbaine de disposer de solutions de stockage en centre ville. « Les commerçants peuvent se rendre dans ces ELU pour retirer un colis.
Ils peuvent également nous laisser en garde certains produits pour de courtes durées, ce qui leur évite de les stocker chez eux. Nous leur apportons donc un véritable service en plus de la livraison », souligne le co-fondateur de City Logistics. Pour limiter plus encore les rotations, la société s’est équipée d’un logiciel couplé d’un optimiseur de tournée. « Nous travaillons avec l’école des Mines de Saint-Etienne et de Nîmes pour encore améliorer ce service et par exemple pouvoir modifier en temps réel le parcours de nos véhicules afin d’éviter un bouchon et renseigner en direct le commerçant sur un éventuel nouvel horaire de livraison », explique Yves Guyon.

Une flotte verte

citylogistics
L’action de la jeune entreprise lyonnaise s’inscrit résolument sous le signe du développement durable. Sa flotte est uniquement composée de véhicules roulant au gaz naturel ou à l’électricité. « Avec ces véhicules, nous réalisons une économie de 40% de carburant. Nous réduisons les émissions de CO² de 40 % et celles de particules fines de 96 %. Sans compter la baisse des nuisances liées au bruit », fait valoir Yves Guyon. Débuté au printemps avec six messagers sous-traitant une centaine de tonnes de marchandises par mois à ce spécialiste du dernier kilomètre, ce service a aujourd’hui séduit une dizaine d’acteurs du transport.
City Logistics traite ainsi actuellement près de 1 000 tonnes par mois et emploie 25 personnes. Elle annonce 800 000 euros de chiffre d’affaires sur son premier exercice et au moins 1.9 million sur le deuxième. Aujourd’hui exclusivement active sur la région lyonnaise, son objectif est désormais de développer ce service dans d’autres grandes agglomérations.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

TwigBundle:Exception:error500.html.twig

Postulez avant le 6 décembre 2016 pour l'’appel à projets Grands défis du numérique ! En savoir plus : https://t.co/QVUMQlOdC8 #PIA #CIN

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.