Coworking, l'autre façon de travailler

Au-delà de mutualiser l'espace, le coworking permet d'élargir ses contacts, que l'on soit travailleur indépendant, jeune PME ou salarié en télétravail.
 Avantages… et inconvénients.

Bureaux-à-partager, la Fonderie, 10 h10, Soleilles : les espaces de coworking, nés dans la Silicon Valley au début des années 2000, ont franchi l'Atlantique depuis une dizaine d'années pour s'implanter à Paris comme en province. Leur nombre ne cesse de croître, signe d'une demande en forte augmentation, sur fond d'évolution du marché du travail vers plus d'entrepreneuriat et de flexibilité. Il en existerait ainsi quelque 250 (dont une majorité proposant de un à cinq postes de travail seulement) dans tout l'Hexagone. Ils abriteraient plus de 10 000 travailleursDes indépendants qui cherchent à partager les frais d'un bureau ou des salariés de TPE/PME ou d'entreprises plus grandes ayant opté pour le télétravail.

Le coworking

Selon une étude de Bureaux-à-partager, 52 % des « co-travailleurs » sont salariés. Mais avant même le prix de revient modique d'un bureau dans un espace de coworking - les tarifs mensuels sont de l'ordre de 350 euros en moyenne pour un poste à Paris et 225 euros en province, sachant que l'on peut également louer à la semaine ou à l'heure -, c'est la volonté de rompre avec la solitude et d'élargir le réseau professionnel et social qui motive la démarche.

Productivité accrue ou atmosphère électrique

Coworking
Un réseautage qui s'accompagne, selon certaines analyses, d'un fort accroissement de la productivité (et d'un succès commercial et financier). Mais si les avantages sont évidents, il ne faut pas non plus oublier quelques inconvénients : le partage de locaux peut signifier beaucoup de passage et de bruit, comme dans des bureaux paysagers. De même, si une start-up de l'espace partagé remporte un succès, l'atmosphère peut vite devenir électrique, et au contraire, en cas d'échec, c'est tout l'espace de coworking qui est « contaminé » par le blues. Bref, pas toujours facile de se concentrer...

Cependant, face à la demande, les gestionnaires d'espace partagés cherchent à accroître le confort de leurs clients, notamment en leur proposant plus de services - au delà d'une photocopieuse... Certains en sont déjà à penser café/bar (ne serait-ce que pour utiliser à différentes heures le même espace et mieux le rentabiliser), d'autres, notamment aux Etats-Unis, voient salle de sports, coiffeur et pressing, tandis que d'aucuns envisagent carrément des lieux de résidence, afin d'éliminer tout déplacement de la part des utilisateurs !

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Au fait, n'oubliez pas de croire en vous ! #IdéesBarrées #FFDay #WTF https://t.co/Y4gAU4yXRo

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.