IDE industriels en Europe : la France fait carton plein

Même si la France est toujours confrontée à une situation économique atone, elle reste attrayante pour les investisseurs étrangers, selon Business France. Elle est même championne d’Europe en termes d’IDE industriels depuis quinze ans !

Dans un environnement économique qui ne cesse de se mondialiser, les pays sont en forte concurrence lorsqu'il s'agit d'attirer des investissements étrangers sur leur sol. Si les États-Unis et la Chine sont les destinations privilégiées au niveau mondial, la France se place à la septième position en matière de stocks d’IDE, avec 729,1 milliards d’euros en 2014, selon la Banque de France. Au niveau des flux, la France a reçu 15 milliards d’euros d’IDE en 2014.

La France rayonne en Europe

En Europe, la France fait encore mieux, comme l’a souligné fin novembre Business France dans son dernier tableau de bord de l’attractivité de la France, qui passait au crible les indicateurs économiques de 14 pays de l’OCDE (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Irlande, Italie, Japon, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suède). Ainsi, l’Hexagone est l’une des trois économies européennes les plus attrayantes pour les investisseurs étrangers qui créent des emplois. Pour preuve, les IDE créateurs d’emplois ont augmenté de 8 % en 2014 par rapport à 2013, alors qu’ils étaient restés stables sur les trois années précédentes.
Ce sont l’Île-de-France, le Nord-Pas-de-Calais et le Rhône-Alpes qui en ont le plus profité, en termes d’emplois créés ou maintenus. Au niveau des IDE industriels, la France est même championne d’Europe depuis quinze ans !

 

L’innovation française plébiscitée

Certains points forts de la destination France sont bien connus : la taille de son marché intérieur, son positionnement géographique idéal en Europe, son dynamisme démographique, une bonne productivité, des infrastructures modernes, un enseignement supérieur de qualité… Sur le plan de l’innovation, la France tire également son épingle du jeu, en étant numéro un en Europe pour le nombre d’entreprises figurant au top 100 des plus innovantes au monde, d’après Thomson Reuters. Quant à la compétitivité-coût dans les activités de R&D, la France offre le traitement fiscal le plus avantageux des 14 pays étudiés par Business France.

 

La compétitivité française progresse

Certes, la France a encore des points faibles, comme la fiscalité des entreprises, la réglementation du marché du travail et une croissance molle (1,1 % en 2015), mais, certains éléments clés de compétitivité ont progressé, indique Business France. Ainsi, le ratio compétitivité-coût de l’économie française s'est amélioré, en raison notamment du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), ainsi que la baisse des charges sur les bas salaires. D’ailleurs, le coût du travail dans l’industrie manufacturière est désormais inférieur de 3,5 % à celui de l’Allemagne. Cette année, sous l’impulsion du ministère des Affaires étrangères et du développement international, l’opération « Invest in France » sera renouvelée  dans les ambassades, pour promouvoir les atouts du pays

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Mettez la 🇫🇷à vos pieds avec @payotespadrille ! Cette société ambitionne de s’exporter à l’#international ! 👏… https://t.co/n8ynO0hvIr