L'Internet des objets, nouvel eldorado de l'innovation

50 milliards d'objets seront connectés en 2020. Un marché émergent sur lequel des entreprises françaises sont déjà bien positionnées.

Selon les experts, le marché de la maison sera, dès 2019, le plus vaste de tous les secteurs liés à la technologie de connexion des objets à l'Internet. La France est bien placée.
Une maison intelligente, avec un thermostat que vous pouvez régler depuis votre téléphone (intelligent lui aussi), un réfrigérateur qui vous donne la liste de courses à faire au supermarché et même un tapis de yoga qui vous dit, à l'aide de capteurs, comment corriger votre posture... Grâce à ce qu'on appelle l'Internet des objets, ou IOT en anglais, pour Internet Of Things, tout cela est déjà possible pour les pionniers du genre... 

 

50 milliards d'objets connectés à l'échelle de la planète en 2020 !

Internet des objets
Demain, ces activités seront banales, tandis que d'autres, grâce à l'ingéniosité des entreprises du secteur, feront leur apparition. Selon les spécialistes du cabinet McKinsey, l'impact de l'Internet des objets sur l'économie mondiale devrait se chiffrer à plus de 6 000 milliards de dollars en 2025. Des chiffres à manier avec précaution, mais qui illustrent néanmoins l'intérêt croissant pour cette tendance, destinée à prendre de l'ampleur. Ainsi, Cisco projette qu'il y aura 50 milliards d'objets connectés à l'échelle de la planète en 2020. A cet horizon, il se vendra plus d'objets connectés que de PC, de tablettes et de téléphones portables réunis.
Autre marché, celui de la voiture. Aujourd'hui, à peine 10 % des véhicules sont connectés. En 2020, ce sera 90 % selon les estimations... A cet égard, la banque Morgan Stanley va jusqu'à calculer que les voitures sans chauffeur feront économiser plus de 5 000 milliards de dollars ! Enfin, un secteur connexe, celui des transports, devrait lui aussi être largement influencé par cette nouvelle tendance, de même que la santé, avec des systèmes de surveillance médicale généralisés. Les spécialistes en marketing y croient déjà eux aussi : selon les études réalisées auprès d'eux par le service d'intelligence économique du magazine britannique The Economist, l'Internet des objets est la tendance qu'ils classent en tête de leur palmarès. Au point que 80 % d'entre eux estiment qu'il leur faut d'ores et déjà s'y préparer, en restructurant leur service marketing.

La France en deuxième position dans le monde

Si les Etats-Unis sont en pointe dans le domaine de l'Internet des objets, la France n'est pas en reste, d'autant qu'elle s'est dotée avant l'été du plus grand centre européen dévolu à l'Internet des objets, inauguré en grande pompe par le président Hollande à Angers. En fait, selon les pointages, la France arrive juste derrière les Etats-Unis en matière d'innovation dans le domaine des objets connectés. A preuve, au fameux rendez de l'électronique de Las Vegas, en janvier dernier, sur un total de 350 exposants, plus de 100 étaient français, et la plupart mettait en avant un produit connecté. Rien de tel pour l'Allemagne ou le Royaume-Uni. Rien de tel pour le Japon ou la Chine... Seules la Finlande, la Corée du Sud et Israël se rapprochent des performances françaises.

Des brosses à dents au robot « humanoïde »

Les exemples de produits connectés français lancés récemment sont légions, à commencer par Kolibree, la brosse à dent intelligente pour enfant, que son inventeur, Thomas Serval, ancien de Google et de Microsoft, a décrite à l'occasion de l'évènement BIG de Bpifrance, en juin dernier. Kolibree analyse les habitudes de son « propriétaire » pour l’inciter à améliorer son brossage de façon ludique. On pense aussi à Triby, lancé par la start-up française Invoxia, qui se présente sous la forme d'un petit boitier mains libres faisant aussi bien office de téléphone que de pense-bête et de lecteur audio. Equipé d'une coque protectrice en caoutchouc et d'un aimant, Triby peut être placé sur la porte du réfrigérateur et servir à la communication de toute la tribu familiale. Il ne faut pas oublier Welcome, une caméra de sécurité à reconnaissance faciale, inventée par une autre société française, Netatmo, ni son dernier né, Wind Gauge, un anémomètre connecté (permettant de mesurer le vent), qui sera sans doute bientôt indispensable à tous les surfeurs et amateurs de nautisme.

Enfin, Pepper, premier robot « humanoïde » inventé par une entreprise française, fait un tabac au Japon. « Au risque de vous décevoir, précise la société créatrice, Aldebaran, il ne fait pas le ménage, ni la cuisine et n'a pas de super pouvoirs... Mais il parle et sait reconnaître vos émotions... » Résultat, Pepper, développé à l'origine pour le géant des télécom japonais Softbank, est un énorme succès. Il a séduit de nombreux clients depuis ses débuts, il y a quelques mois. Ainsi, après Softbank, les magasins de la chaîne Nescafé ont eux aussi adopté Pepper pour le premier contact avec les clients. Aujourd'hui, Aldebaran vend ses robots par groupe de 1 000 - et on se les arrache !

 

 

Nouvelle génération, nouvelles tendances

Lapin - Internet des objets

C'est donc, en France, une nouvelle génération d'innovateurs qui surgit, après les « historiques », comme Eolane, créée en 1975, les pionniers, tels que Rafi Haladjian et le fameux lapin communicant, inventé il y a déjà dix ans, sans oublier les ingénieurs de Withings (leurs pèse-personnes et baby-monitors sont partout), et évidemment, les stars du moment, comme Sigfox.

Quelles seront les prochaines tendances, à l'intérieur de ce nouveau domaine ? Beaucoup parient sur des produits encore plus « personnels », que ce soit en termes d'interaction avec l'utilisateur ou de connectivité. Tous les objets pourraient être connectés. Il suffira de les toucher pour qu'ils réagissent. Autant de pistes de recherche qui devraient stimuler la créativité des start-ups françaises.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

TwigBundle:Exception:error500.html.twig

Pourquoi le modèle #àlademande fonctionne si bien en #France ? https://t.co/GVAwCPyvlY @frenchweb https://t.co/v1tGv6SAAs

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.