L'entreprise charentaise CITF invente un robot recycleur

L'innovation n'est pas l'apanage des seules startups et grandes entreprises. La PME CITF conçoit des produits en direction des industriels, embauche et s'internationalise.

câbles

Vous ne savez pas quoi faire de vos câbles d'ordinateurs, de vos souris, de vos chargeurs ? Dans le village de Saint-Cybardeaux, près d’Angoulême, une PME (32 salariés) a mis au point, en partenariat avec Suez, un robot qui sépare le cuivre des câbles électriques du plastique, puis recrache des paillettes de cuivre d'un côté et le plastique de l'autre. De quoi permettre de revaloriser près de 100 % du cuivre de ces déchets. De quoi également intéresser nombre de grandes entreprises, d'autant que l'invention a été présentée au salon World Efficiency, qui s'est tenu du 13 au 15 octobre dernier à la Porte de Versailles, à Paris, en amont de la conférence sur le climat, la COP21.

Bientôt, un robot collaboratif avec une société japonaise

Spécialisée dans la robotique, la mécanique, l'électronique, CITF (Conception Industrielle & Technologies Futures), créée en 2009 dans la cuisine familiale de François Lalut, a investi plus d'un million d'euros et réalisé une levée de fonds auprès du Crédit Agricole en 2015 pour mener à bien ses projets.

Elle pense déjà à son expansion internationale et collabore actuellement avec une société japonaise pour créer un robot collaboratif, qui pourrait être utilisé aussi bien auprès de personnes âgées que dans des domaines industriels. La PME est optimiste : les cinq emplois du début devraient être multipliés par dix d’ici quatre ans. Déjà l'effectif a été multiplié par cinq en cinq ans ! .

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Patrice Bégay vous donne la niaque ! https://t.co/Lrk36hUzs3

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.