LIP revient en Franche-Comté

Après 25 ans d'absence dans la région, Lip a conclu un accord avec l'entreprise SMB Horlogerie, basée à Châtillon-le-Duc, dans le Doubs. Le but de la PME ? Rendre son lustre à la marque.

montre
Un dépôt de bilan, dans les années 70, suivi par le combat homérique de ses salariés : Lip reste à jamais associée à ces événements. Et de reprises en reventes, la marque avait quitté son berceau de Besançon depuis bien des années. Jusqu'à l'an dernier.
En 2015, la société des montres bisontines (SMB) a signé un accord d'exploitation de cinq ans, renouvelable, avec possibilité de rachat à terme. Jusque là, les montres étaient fabriquées... dans le Gers, par la Manufacture Générale Horlogère (MGH), société mère de la marque Lip. Si MGH a approché SMB, c'est parce que le fabricant est le seul horloger de la région de Besançon à avoir une capacité de production nécessaire à un nouvel envol de la marque mythique. Ce retour devrait solidifier la renaissance de l'industrie horlogère dans la région, entamée en 2011.

Un label « Made in Besançon »

LIP

Créée en 1978, SMB (120 salariés et 30 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014), offre un label « Made in Besançon » qui devrait séduire la clientèle, avec sa garantie de fiabilité et de précision des montres fabriquées dans ses ateliers. SMB, qui investit de 1 à 2 millions d'euros pour l'assemblage, non seulement produit mais assure aussi la distribution des montres chez les horlogers-bijoutiers de son réseau. Modèles historiques - Jean Mermoz ou le général de Gaule portaient une montre Lip - et modèles de design-créateurs sont au programme.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Demain, nous partons à la rencontre de 3 entrepreneurs limougeauds ! A suivre en direct sur https://t.co/ui6PLMfZKk https://t.co/iydEU3bmYs

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.