Les mathématiques, source d'innovation dans l’entreprise

Améliorer la vie grâce aux mathématiques, oui c’est possible et c’est même une réalité française ! Petites, moyennes ou grandes, de plus en plus d’entreprises font appel aux mathématiciens pour imaginer les produits et les services de demain.

Les mathématiques sont partout

Début août 2014, Artur Avila, un franco-brésilien directeur de recherche au CNRS, figurait parmi les lauréats de la médaille Fields, l’équivalent du prix Nobel pour les mathématiciens, décerné lors du Congrès International des Mathématiciens. Après Maxime Kontsevitch en 2006 ou encore Ngô Bao Chaû en 2010, Artur Avila offre à la France une douzième médaille, la plaçant ainsi au 2e rang mondial, juste derrière les États-Unis. Grâce à son rayonnement international, la France attire les mathématiciens du monde entier, qui sont également de véritables atouts … pour les entreprises ! Et oui, les mathématiques sont partout et pour les entrepreneurs, elles peuvent devenir l’ingrédient différenciant d’une innovation réussie.

Des profils multiples

Pour les mathématiciens, les opportunités sont nombreuses et les projets très variés : il s’agit de l’ingénieur cryptologue, spécialiste de la sécurité des systèmes de communication, qui va mettre en place le cryptage à partir d’algorithmes mathématiques ; mais également du biostatisticien qui va réaliser les analyses statistiques des essais cliniques avant la mise sur le marché de nouveaux médicaments ; ou bien encore de l’acousticien qui conçoit les techniques qui doivent prévenir les risques de nuisances sonores à l’aide de modèles mathématiques de haut niveau.
Bref, finance et assurance, biologie et secteur médical, environnement, automobile, aéronautique, informatique... Dans tous les secteurs ou presque, les mathématiques sont devenues aujourd’hui indispensables à l’élaboration de produits ou de services innovants.

Avantage concurrentiel

Une tendance qui ne concerne pas uniquement les grandes entreprises. « Les PME ont rejoint le mouvement » confirme Georges-Henri Cottet. Ce professeur de mathématiques à l’université de Grenoble dirige l’Amies (Agence pour les mathématiques en interaction avec les entreprises et la société). Son but : établir des passerelles entre les petites et moyennes structures et les mathématiciens. Avec des résultats concrets : « j’ai en tête une PME du secteur des semi-conducteurs qui a fait appel à nos services. Les travaux engagés ont permis de mettre au point un logiciel de simulation très innovant ce qui a fourni à l’entreprise un véritable avantage concurrentiel sur son marché ». D’autres projets ont, par exemple, concerné la modélisation de systèmes de climatisation ou encore le traitement de gros volumes de données. Avec une seule et même finalité : donner aux PME la possibilité de maximiser l’innovation produit grâce à l’apport incontestable des mathématiques. Concrètement, l’Amies, qui possède des relais dans toute la France, met en relation l’entreprise qui fait appel à ses services avec un laboratoire de mathématiciens. Si le projet est sélectionné, l’Agence finance une partie de la recherche, jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros. La PME, de son côté, devra verser 30 % à 50 % du coût.

L’excellence française en matière de mathématiques offre un terrain fertile à l’innovation. Une richesse pour les entrepreneurs de l’Hexagone qui peuvent compter sur des talents de classe mondiale !

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Pourquoi le modèle #àlademande fonctionne si bien en #France ? https://t.co/GVAwCPyvlY @frenchweb https://t.co/v1tGv6SAAs

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.