Location courte durée : BnBsitter apporte les clefs

La start-up BnBsitter est venue se greffer sur le succès de AirBnB et des plateformes de location de courte durée pour proposer aux propriétaires-loueurs des services de gestion des locataires qui leurs simplifient la vie. Lauréate au Concours de l’innovation novembre 2015.

Piero Cipriano et Biagio Tumino, les deux fondateurs de BnBsitter. © Thibault Grabherr

L’idée était toute simple, encore fallait-il y penser et, c’est sans doute pour ça que certains se montrent plus entreprenants et innovants que d’autres. Avec leur plateforme numérique, BnBsitter, Piero Cipriano et Biagio Tumino, les deux créateurs, ont mis en place un service complémentaire à celui rendu par AirBnB ou autres acteurs spécialisés dans la location courte durée de logements. « L’idée nous est venue lors d’un voyage au Brésil, raconte Biagio Tumino, nous avions dû attendre des heures l’arrivée du propriétaire pour avoir les clefs de l’appartement. » De cette expérience fâcheuse, un projet a mûri. Pourquoi ne pas proposer aux propriétaires-loueurs, des services les déchargeant des tâches qu’ils ont parfois du mal à honorer ?

logo BnBsitter

Créée en 2013 la start-up BnBsitter a d’abord proposé de réaliser le check-in, puis progressivement est passée au check-out, au ménage, et au lavage du linge après le départ des locataires.Après avoir procédé à une rapide étude de marché, les deux hommes que rien ne prédestinait à se retrouver dans cette branche, l’un étant docteur en physique quantique, l’autre diplômé de l’EHESS en sociologie du management, décident de tenter l’aventure. « Notre idée a très vite séduit des investisseurs, ils ont voulu nous faire confiance dès le démarrage. » C’est ainsi qu’en décembre 2013 ils lèvent modestement « quelques dizaines de milliers d’euros ». 2014 sera une année capitale. Grâce aux mêmes investisseurs ils procèdent à une augmentation de capital de 375 000 €, le portant à plus de 1,5 M€, ils décrochent dans le cadre du PIA une subvention de Bpifrance de 30 000 € et, partent s’installer dans l’incubateur parisien Welcomecitylab.

Se développer à l’international

Ces financements nouveaux servent à chaque fois à financer la R&D nécessaire à l’amélioration de leur plateforme pour ses utilisateurs, à développer un réseau de concierges dont les disponibilités en temps réel sont indiquées sur le site avec, pour chacun d’entre eux, des commentaires laissés par les autres utilisateurs. Quant à ces prestataires, il s’agit de travailleurs indépendants ou d’auto-entrepreneurs.
Lauréat au concours de l’innovation numérique en novembre 2015, BnBsitter souhaite développer deux applications mobiles, l’une pour les propriétaires, l’autre pour les visiteurs. De plus, déjà présente dans 12 villes en France, la société entend étendre sa toile sur le territoire, mais surtout développer l’international après des ouvertures à Barcelone, Milan, Florence et Rome. « Nous sommes italiens, aller en Italie c’était facile, mais en 2016 notre priorité c’est Londres », confie Biagio Tumino dont la société prépare une nouvelle levée de fonds, « importante », mais on n’en saura pas plus.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

La 🇫🇷 s’invite au menu de la #Foodtech >> https://t.co/D96OsqxLQB #gastronomie #agroalimentaire