Petites entreprises : Legalstart juriste en ligne

Simplifier toutes vos démarches juridiques, en ligne tout au long de la vie de l’entreprise, c'est ce que propose Legalstart, une start-up lauréate du Concours d’innovation numérique en février 2016.  

Legalstart

« Nous sommes dans une logique d’évangélisation du marché. Les entrepreneurs ne savent pas forcément aujourd’hui qu’on peut faire ce type de démarche directement sur Internet. On doit rassurer un marché qui a l’habitude de fonctionner autrement. » Timothée Rambaud, un des trois fondateurs de Legalstart en 2013, a un peu le sentiment d’avoir mis un coup de pied dans la fourmilière. Avec ses associés et amis de longue date Pierre Aidan et Stéphane Leviet, ils ont mis au point une plateforme de services juridiques en ligne pour petites entreprises, permettant à un entrepreneur de gérer lui-même l’ensemble de ses besoins juridiques, et ce dès la création. L’un est avocat passé par Harvard avec une expérience de 15 ans dans des cabinets internationaux. L’autre est un spécialiste du web, passé lui aussi par la célèbre université du Massachusetts. Lui-même est ingénieur des Mines, passé chez Goldman Sachs.

logo legalstart

Leur site permet de créer ses statuts, de les déposer auprès du greffe, de régler les formalités ou encore d’obtenir son Kbis en 48 heures. Mais ce n’est qu’un des services rendus par Legalstart qui propose aussi des solutions pour déposer une marque, modifier ses statuts, lancer une procédure en cas d’impayé, rédiger CDD ou CDI, accords de confidentialité, lettres d’avertissement ou de convocation, tout ça en quelques clics. Voici donc un site de nature à faire de l’ombre aux experts comptables, avocats ou notaires d’entreprises, mais Timothée Rambaud s’en défend. « Nous sommes partis du constat que les services juridiques n’étaient pas toujours adaptés aux petites entreprises en France. D’autre part, nous avions connaissance d’une étude démontrant que les entreprises utilisaient des documents juridiques standard à 85 %. On s’est dit qu’on pouvait aussi automatiser la personnalisation des 15 % restants. » Mais leur projet s’inspire aussi de LegalZoom, un site similaire qui selon Timothée Rambaud contrôle aujourd’hui près du quart du marché des créations d’entreprises aux Etats-Unis.

L’appui de juristes et d’avocats

L’ambition des trois associés est à l’image de la réussite de leur « modèle ». Mais ils savent aussi que les dossiers juridiques des entreprises ne peuvent pas se régler seulement de manière virtuelle. Ils font appel à 35 juristes spécialisés dans toutes les disciplines pour un service d’assistance juridique personnalisé et disponible sur abonnement. Mais ils ont aussi étoffé leur système en référençant une centaine d’avocats à travers la France auprès desquels leurs 20 000 clients peuvent prendre conseil.

Trois ans après sa création, même si sa plateforme n’a été mise en ligne que début 2014, Legalstart réalise un chiffre d’affaires de 1,5 M€ qu’elle entend doubler en 2016. Jusqu’ici, Legastart s’est en grande partie financée sur fonds propres tout en ayant reçu des aides de Bpifrance. Au mois de février dernier l’entreprise a été lauréate au Concours de l’innovation numérique du CGI et de Bpifrance. Aujourd’hui l’entreprise ne se contente pas d’asseoir son développement dans l’hexagone. Elle vise aussi l’international et espère, en 2017, pouvoir ouvrir une plateforme dans un premier pays européen.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

TwigBundle:Exception:error500.html.twig

RT @BpifranceInno: Renouvellement des labels Métropoles #FrenchTech et annonce des Réseaux Thématiques ! https://t.co/JwWVE7jRpP @LaFrenchT…