Rêve aux lettres veut s’exporter aux États-Unis

Après avoir reçu le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur 2014 dans la catégorie "start" et une année 2014 consacrée à la commercialisation de son concept, la start-up alsacienne "Rêve aux lettres" a noué des partenariats pour développer ses activités. Elle s’apprête à lancer une campagne de crowdfunding pour conquérir des clients américains.

Rêve aux lettres

Primée dans la catégorie start, l’entreprise aux dix salariés a lancé ses produits en 2014. Le concept ? Envoyer une correspondance à des enfants âgés de 5 à 12 ans, pour leur donner le goût de lire et d’écrire, tout en leur permettant de se plonger dans des histoires interactives.

« Le Prix Jeune Entrepreneur nous a permis de faire des rencontres avec de futurs partenaires et nous a apporté de la notoriété et des mesures d’accompagnement qui nous ont notamment aidé à mieux définir notre image de marque (logo, charte graphique…) », relate Rémy Perla, président et co-fondateur de Rêve aux lettres.

La start-up se prépare pour les fêtes de fin d’année

Avec 1 300 abonnés en France et dans une quinzaine de pays pour les expatriés français, la société développe actuellement un partenariat avec La Poste pour distribuer ses produits à Noël.

Mais la société vise également les États-Unis. Pour conquérir des clients américains, Rêve aux lettres va lancer à la mi-novembre une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kickstarter. Les objectifs ? Lever plusieurs centaines de milliers de dollars auprès de clients américains intéressés par ce service. L’idée étant de vendre des abonnements à l’avance, afin que les premiers courriers soient envoyés outre-Atlantique pour Noël…

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Même pas 18 ans, déjà start-uppers ! https://t.co/Ye5hHrOHwz @lesinrocks

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.