Transition énergétique : une opportunité pour l’émergence de nouvelles filières

La loi sur la transition énergétique va jouer comme un accélérateur pour les entreprises des filières des énergies renouvelables. Certaines de ces filières, plus matures, ont déjà trouvé leur modèle économique. Pour d’autres, des innovations technologiques restent à accomplir, mais le potentiel de croissance est bien réel.

« Globalement, pour atteindre les objectifs du projet de loi sur la transition énergétique, un doublement des capacités de production actuelles est nécessaire », souligne Damien Mathon, délégué général du Syndicat des énergies renouvelables (SER). « L’enjeu est de préparer les filières à remplir cette ambition ».
La loi « relative à la transition énergétique pour la croissance verte », adoptée le 22 juillet, fixe en effet des objectifs en matière de mix énergétique et de diversification des sources d’approvisionnement. Pour répondre à ce défi, « aucune filière ne doit être écartée, même si toutes ne contribueront pas au même niveau » estime Damien Mathon.
Des énergies renouvelables aux solutions d’efficacité énergétique dans le bâtiment, les filières françaises liées à la transition énergétique connaissent des niveaux de maturité différents en termes technologique et économique. « La priorité portera sur la maturation technologique des filières émergentes, dans un contexte où le coût des autres technologies devrait baisser » poursuit le délégué général du SER. Selon lui, de bons dispositifs sont déjà disponibles pour les filières matures et en devenir, via le programme des investissements d’avenir (PIA) et les outils de Bpifrance en matière de garantie, de fonds propres et d’innovation, mais aussi les appels à projets de l’Ademe en faveur par exemple de fermes pilotes. « Sur le financement du premier démonstrateur industriel, l’UE et la BEI viennent d’annoncer la mise en place d’un nouvel instrument de soutien spécifique (les prêts InnovFin» souligne Thomas Sennelier, responsable des éco-technologies au sein de la direction des filières industrielles de Bpifrance.

Des filières émergentes en attente de soutien

financer la transition energetique
Pour les filières encore émergentes comme les énergies marines, les biocarburants avancés, la géothermie , ou encore le stockage de l’énergie, le financement des phases d’amorçage reste également une problématique centrale.
Ces filières en devenir sont composées de jeunes entreprises innovantes qui ont besoin de plusieurs années pour sortir leurs technologies sur le marché. « Après notre sélection en 2010 à un appel à manifestation d’intérêt de l’Ademe impliquant la prise en charge de 40 % du budget R&D de notre projet de fabrication d’une hydrolienne de 1 MW, la galère a commencé pour la recherche d’investisseurs privés, peu enclins à s’engager sur les phases amont de la commercialisation » raconte Jean-François Daviau, Pdg de Sabella, spécialiste breton de l’hydrolien. « Ce n’est que l’intervention du Fonds national d’amorçage en 2014 qui nous a permis de lever des fonds et d’avancer ». « Sans soutien financier public adapté lors de l’amorçage, notre projet n’aurait pas été envisageable » confirme François Huber, Pdg d’IonWatt, qui conçoit une nouvelle génération de batteries, issues d’un projet de maturation porté par la SATT (Société d’Accélération et de Transfert Technologique) Ouest Valorisation.
Cette difficulté, les PME innovantes la connaissent également lors de la mise sur le marché de leurs technologies, produits ou services. « Le lancement de la phase de production et la commercialisation sont des points de passage difficiles » témoigne Yannick Godillot, co-fondateur et Pdg d’HelioClim, qui élabore des systèmes de climatisation solaire inversée répondant à l’ensemble des besoins thermiques d’un bâtiment. « L’achat public peut être un levier à l’émergence de solutions et de technologies. Les collectivités sont réticentes au risque, alors qu’elles devraient donner l’exemple et offrir des débouchés aux porteurs de projets pour favoriser le développement des filières » poursuit-il.

Des PME tournées vers l’international

international
La loi amène des réponses à ces problématiques. Le texte prévoit une déclinaison des objectifs fixés à l’horizon 2030 en « trajectoires » qui feront l’objet de plans pluriannuels, filière par filière. « En cas de retard dans la réalisation des objectifs, cette planification permettra de réajuster les mécanismes de soutien » estime Damien Mathon.
Au-delà des mesures de soutien aux entreprises des filières de la transition énergétiquevia par exemple les fonds de Bpifrance dédiés à la ville de demain et aux transports propres ou les fonds structurants pour les sociétés de projets industriels (SPI), des mesures incitatives visent à entraîner toutes les entreprises dans la transition énergétique, comme les « prêts verts ». « Ces prêts sont un levier pour déclencher le marché et ainsi consolider la dynamique de compétitivité des acteurs » indique Thierry Lethuillier, responsable de pilotage stratégique et référent « transition énergétique » au sein de la direction de la stratégie de Bpifrance.
La loi acte par ailleurs la possibilité d’un soutien des collectivités aux filières émergentes de la transition énergétique. Pour Jean-François Daviau, « c’est un vrai facteur d’accélération ». Les acteurs attendent en effet ce type de soutien pour appuyer le potentiel de développement de filières industrielles sur le territoire et permettre une implantation durable sur les marchés internationaux. « La transition énergétique est un relais de croissance formidable, une opportunité à ne pas rater » souligne Yacin De Welle, Pdg d’Optimum Tracker, qui conçoit et commercialise des trackers solaires pour centrales photovoltaïque. « A l’échelle internationale, des pays comme le Chili, la Tunisie ou le Maroc vont vivre une révolution énergétique radicale en passant du groupe électrogène à un réseau décentralisé basé sur les énergies renouvelables. Les entreprises françaises doivent être en mesure de leur présenter leurs offres ».

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

RT @LETIERFanny: 3 idées pour susciter des vocations dans l'industrie auprès des jeunes https://t.co/Z5bGhcGnKV https://t.co/aurbALecJK