Dispositifs médicaux : enjeux et opportunités

Dispositifs médicaux : un secteur en croissance

Les acteurs de la filière des dispositifs médicaux se sont réunis lors d'une rencontre stratégique organisée par Bpifrance. Aïcha Douhou et Rosalie Maurisse, responsables sectorielles pour les filières santé et sciences du vivant, de la direction innovation de Bpifrance, nous présentent les enjeux de ce secteur en pleine évolution.

1. Quelles sont les spécificités de la filière des dispositifs médicaux ?

La filière des dispositifs médicaux se caractérise par sa faible structuration. Très étendue, elle est constituée de nombreuses petites entreprises, aux technologies variées et aux problématiques différentes. En effet, la filière regroupe aussi bien des entreprises de fabrication de colle chirurgicale, que des entreprises développant des appareils d’imagerie médicale en passant par des startups concevant des applications mobiles.

On peut retenir qu’aujourd’hui, il existe, en France, une véritable industrie des dispositifs médicaux avec un marché qui connait une croissance de 5 % par an.

L’avenir du secteur passe par la collaboration, notamment entre grands groupes et petites entreprises et par des consolidations entre les différents acteurs.

2. Quelles sont les difficultés que rencontrent les entreprises et la filière ? Comment Bpifrance peut-elle les aider à surmonter ces difficultés ?

La première difficulté pour les entreprises de la filière des dispositifs médicaux est de se financer, particulièrement en fonds propres.
Puis viennent les difficultés d’industrialisation des produits : trouver des sous-traitants est souvent complexe pour les entrepreneurs.
Enfin, l’accès au marché est une étape supplémentaire à franchir. La règlementation, drastique en France, est souvent une source de difficulté pour les entrepreneurs. L’accès au marché international, avec autant de règlementations que de pays, peut lui aussi être un parcours du combattant pour les entreprises françaises.

Bpifrance accompagne ces entreprises des dispositifs médicaux, de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, en financement, en garantie et en fonds propres. Les aides à l’innovation permettent de soutenir les projets des entreprises de la faisabilité technico-économique jusqu’à la mise au point d’un prototype et l’évaluation clinique. Il existe également des financements, en subvention et/ou avances remboursables, de projets collaboratifs, gérés par Bpifrance, qui permettent de financer des phases de R&D plus ou moins proches du marché (FUI, Fonds Unique Interministériel et PSPC, Projets Structurants Pour la Compétitivité).
L’accès au marché international est une réelle nécessité pour la croissance de ces entreprises. L’aide à l’export se fait en lien avec notre partenaire Business France (fusion d’Ubifrance et de l’AFFII). Il accompagne les entreprises françaises de la filière des dispositifs médicaux dans leurs démarches, notamment avec le programme « export + santé cosmétique ».

3. Quels sont les projets qui vous ont marqués récemment ?

L’année dernière, avec près 32 millions d’euros d’aides à l’innovation, Bpifrance a soutenu 270 projets de la filière des dispositifs médicaux, des projets de prothèses, d’implants, d‘équipements de robotiques médicales ou encore d’e-santé …
Pour l’année 2014, on peut retenir deux projets soutenus par Bpifrance et emblématiques des tendances actuelles :

Imagerie médicale : projet Aixplorer® 

Aixplorer® est un échographe révolutionnaire développé par la société SuperSonic Imagine. Il utilise une technologie unique, qui permet aux médecins de détecter, caractériser et, dans le futur, traiter les masses palpables et non-palpables.
Bpifrance a accompagné l’opération de cotation en Bourse sur Euronext de SuperSonic Imagine via le fonds InnoBio et son pôle Large Venture pour un montant de 9,5 millions d’euros.

Robotique médicale : projet Bondi

Le projet Bondi a été soutenu par Bpifrance dans le cadre du Programme Innovation Stratégique Industrielle (outil précédant le PSPC). Ce projet vise à développer une plateforme robotique et des implants innovants adaptés à la chirurgie percutanée du rachis lombaire et cervical. Ce projet collaboratif, réunissant trois partenaires industriels, est porté par la PME Medtech (34). Les deux autres partenaires sont Spinevision (92), société innovante spécialisée dans la conception et la commercialisation d’implants dédiés à la chirurgie du rachis, et Stäubli (74), spécialiste international en robotique industrielle.
Le projet Bondi a bénéficié d’un financement de 8,3 millions d’euros pour un budget total de 19,8 millions d’euros.

Le fonds Large Venture a également investi dans la société Medtech lors de son introduction en Bourse sur NYSE Euronext.

PARTAGEZ CE DOSSIER