Histoires d'entrepreneurs

Histoires d'entrepreneurs : Epicure

Philippe Bohrer a traversé goulûment son enfance en rêvant de devenir un jour cuisinier. Aujourd’hui, il gère son groupe Epicure comme il gère sa cuisine, avec attention, créativité, rigueur et fougue.

Plus la société sera virtuelle, plus ce métier qui nous rassemble, source d’émotions et d’éveil des sens, sera puissant. La cuisine est le plus vieux métier du monde, demain il restera le plus sûr. Philippe Bohrer

Un succès gourmand

De Bocuse et Loiseau, en passant par les cuisines de l’Elysée, Philippe Bohrer apprend l’exigence de la toque ! 

C’est en 1991, qu’il emportera sa première étoile, à Rouffach, centre de la galaxie d’un chef, qui se découvrira boulimique, curieux et super actif. 

Ce qui me fait marcher c’est la passion d’entreprendre, d’emmener mes collaborateurs. La communion, c’est mon moteur. J’ai la chance de faire un métier que je considère comme un acte d’amour. Et créer son entreprise c’est quoi d’autre ? Philippe Bohrer

Rien n’arrête Philippe Bohrer. Il opère à l’envie et il a l’envie très féconde. La conquête démarre en 1998 avec le rachat d’un hôtel à Colmar. Le rythme s’accélère et les acquisitions se multiplient, hôtels, restaurants… En 2009, il reprend le mythique Crocodile à Strasbourg. Depuis, il avoue une quinzaine d’autres rachats.

Le petit monde du Chef Bohrer c’est aujourd’hui 80 sociétés, de secteurs d’activité qui se croisent (décoration, immobilier, restaurants, vignes, blanchisserie, sécurité…) et qui portent la marque Epicure, avec plus de 400 salariés, et 30 M€ de CA …

L’entreprise, c’est l’aventure des temps modernes. En cuisine, on doit s’assurer de la chaîne du froid, ici on doit maintenir la chaîne des compétences et les compétences, il faut savoir aller les chercher. Philippe Bohrer                        

PARTAGEZ CE DOSSIER