Histoires d'entrepreneurs

Histoires d’entrepreneurs : Groupe Lacroix

C’est au milieu des bois dans la montagne du Jura que naît dans les années 50 l’entreprise Lacroix, spécialisée dans la fabrication d’emballages fromagers. En 1986, son fondateur âgé de 65 ans laisse la succession à Bruno Lacroix, le plus jeune de ses fils, qui gérera le bien commun avec l’appui de ses frères de manière collégiale.

« Une entreprise familiale, c’est tout à la fois une grande qualité et un grand risque, il faut de la conviction, être parfaitement équitable et donner de la lumière à chacun. »

La qualité, résultat du modèle social du groupe

Après avoir opté pour la diversification dans les années 80 en intégrant à la production les emballages en plastique, cette entreprise familiale a su également favoriser le développement à la verticale pour absorber les métiers dérivés comme l’imprimerie et le déroulage du bois. 5 imprimeries font aujourd’hui partie du petit empire Lacroix.

C’est toujours en famille qu’ils poursuivent la consolidation de l’entreprise qui compte aujourd’hui plus de 1 000 salariés, 28 sites de production dans le monde, dont 14 à l’étranger. Avec une croissance persistante, la PME prend des airs d’ETI et son déploiement à l’international est exceptionnel.

« Le modèle social est à la source de notre qualité de service, rarement plus de 80 salariés par unité de production, c’est le standard. À l’ancienne. Plus de proximité, une ligne de hiérarchie courte, de la promotion interne et une même façon de manager en Pologne, au Canada, à la maison mère de Bois d’Amont. »

Pour concevoir, fabriquer et utiliser des machines ultra-performantes sur les 3 matières de productions, l’entreprise a investi 15 à 20 M€ en moyenne en R&D depuis 2003. Pour poursuivre un plan d’investissement conséquent, le Groupe Lacroix a également bénéficié d’une levée de fonds en 2009 à laquelle Bpifrance a participé.

PARTAGEZ CE DOSSIER