Histoires d'entrepreneurs

Histoires d’entrepreneurs : Orchestra

Fils et petit-fils d’entrepreneur, Pierre Mestre porte le gène. C’est aussi un commerçant revendiqué qui poursuit avec acharnement la même idée : identifier et satisfaire les besoins de ses consommateurs.

« D’abord le plaisir et j’ai celui de la vente dans le sang, l’argent n’est que la consécration visible, et la prise du risque que crée toute opportunité. Tout se joue sur la mesure, la minimisation de l’échec possible. Il tient éveillé et il oblige à réinventer, repartir, reconstruire, à chaque fois plus prêt à survivre. » Pierre Mestre

Le géant de l’offre bébé

Pierre Mestre crée Orchestra en 1995, avec cette gourmandise de vendre qui le caractérise. Des années à rebondissement, des bouillons, des rachats, mais pas forcément rentable, alors on revoit. Il abandonne l’adulte, se concentre sur l’enfant, et puis accélère. Il s’ouvre à l’étranger, franchit la taille critique et l’Europe puis l’Asie viennent à portée de main. La sanction tombe sans recours : la marque Orchestra préempte le territoire de l’enfant et domine le marché français. Ou est-ce déjà européen ? International ? Rien ne serait moins surprenant.

« En 2009, la crise aiguise le comportement d’achat et là où beaucoup souffrent d’une vente en baisse, nous inventons le club Orchestra qui fera fureur, 50 % de réduction toute l’année moyennant une souscription de 30 €, un concept qui au fond symbolise notre conception du rapport à nos clients, un rapport durable, une relation de confiance et un accompagnement personnalisé. » Pierre Mestre

Orchestra affine son positionnement pour se concentrer progressivement sur la confection enfant en distribution unique. La clientèle est choyée, le service chaleureux, et le succès sans détours. 2012 est l’année marquante avec l’ouverture sur la Turquie et la Grèce, et le début d’une nouvelle conquête avec 2 implantations notoires en Chine. Avec l’acquisition de Baby Care et Pré-Maman, Orchestra invente une offre puériculture multimarque unique en son genre. 

Le géant de l’offre bébé enfile ses bottes de sept lieux, il va plus fort, plus vite et dépasse toutes les espérances.

PARTAGEZ CE DOSSIER