Histoires d'entrepreneurs

Histoires d’entrepreneurs : Planète Bleue

Entrepreneur pur jus, Jean-François Di Lorenzo avoue n’avoir jamais travaillé pour un autre que lui et l’expérience du bio lui ouvre un champ d’exploration inattendu. Lorsqu’il découvre les perspectives du marché de la bio-cosmétique, qui aligne alors 25 % de croissance annuelle, il s’y engouffre.

« Le bio est plus qu’une niche, une véritable tendance. La cosmétique française a le vent en poupe, et nos marques sont toujours bien accueillies. Reste à se différencier, affirmer sa qualité et séduire dans le message et l’esthétique. » François Di Lorenzo

Une terre à protéger

Planète Bleue est née en 2008, sur le constat effectif d’une terre à protéger et d’une clientèle plus responsable, avec deux lignes de produits à haute valeur environnementale : la détergence écologique et le cosmétique bio. Après 1 an de recherche pour concevoir, tester, puis présenter une offre qui séduit, le programme, permet de mettre sur le marché en 2009 une gamme de produits certifiés, efficaces et 100 % éco-compatibles.

L’organisation est méthodique et le modèle fonctionne. Une créativité inspirée, une équipe jeune et percutante et une fabrication contrôlée, le retour est immédiat. Les grandes surfaces signent. Planète Bleue répond précisément à la demande croissante d’une hygiène responsable et crédible.

« On m’a dit industrie, innovation, écologie, je l’ai fait, on m’a dit international, j’y suis ! » François Di Lorenzoo

2013 récolte les premiers fruits d’une Planète très en forme. Le million de flacons vendus dont près du ¼ hors de France, un chiffre d’affaires qui passe les 2 M€ et une croissance à 30 %. Maîtrisée de A à Z par une petite équipe de 16 personnes, la progression est sûre. Et depuis 2008, Jean-François Di Lorenzo choisit d’investir chaque année 30 % de son chiffre d’affaires pour la recherche.
Les indicateurs sont au vert et l’avenir s’annonce serein avec une ouverture à l’international qui se confirme, particulièrement au Japon ou en Corée.

PARTAGEZ CE DOSSIER