La Chine : terre d'opportunités

Huit PME françaises en Chine

Ces petits constructeurs de matériels agricoles ont prêté des machines à des fermes modèles chinoises. Une excellente façon de poser un pied sur le gigantesque marché chinois. 

Démonstration chez le client !

La société Pichon, une PME de 116 salariés, membre de la communauté Bpifrance Excellence, va équiper deux fermes chinoises avec son matériel agricole d’épandage dernier cri. Sept autres constructeurs français de matériel agricole l'accompagnent dans cette aventure, qui compte le groupe Manitou, une ETI de 1800 personnes ou l'entreprise MX qui en compte 450, mais aussi des petites structures d'une trentaine de salariés ! Leurs matériels, prêtés gratuitement, seront exposés en bonne place et utilisés dans les deux exploitations agricoles chinoises, spécialisées l’une dans les cultures, l’autre dans l’élevage. En démontrant l'efficacité de leurs équipements, les PME espèrent convaincre les responsables chinois de leur ouvrir leur carnet de commandes.

Un marché très demandeur d'équipements

Cette belle vitrine a été négociée à la suite d’un accord de coopération entre Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement français, et la Camda, l’association chinoise des distributeurs de matériels agricoles. La Chine est désormais très demandeuse de matériels de mécanisation pour gagner en productivité : la constitution de grandes fermes d'État, d'une taille pouvant atteindre 50 000 hectares, a modifié en profondeur le secteur agricole du pays. La France espère, à la suite de ce partenariat, promouvoir le savoir-faire de ses industriels, et trouver de nouveaux débouchés sur le marché chinois de l’agroéquipement, évalué à 17 milliards d’euros !

PARTAGEZ CE DOSSIER