La French Tech

French Tech : 9 métropoles labellisées

L'équipe française French Tech a sa première sélection avec 9 métropoles qui viennent de rejoindre Paris : Lille, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes ont reçu la reconnaissance officielle.

Une « équipe de France » des écosystèmes numériques

Valoriser les écosystèmes de startups numériques les plus dynamiques et les plus prometteurs, voilà l’objectif du mouvement French Tech lancé il y a un an. L’idée était de constituer une « équipe de France » de ces écosystèmes et de les rendre identifiables partout dans le monde. Au-delà de l’effet vitrine à l'international, la Frech Tech aura un effet vertueux dans ces régions : la dynamique facilitera l’accès au financement et à la commande, publique et privée, de ces startups, souvent trop petites ou trop isolées malgré leur énergie.
Pour ces 9 villes sélectionnées un audit est encore à venir en 2015 pour obtenir le label définitif et pouvoir s’en prévaloir pendant trois ans.

Chaque métropole a démontré une approche originale

L’offensive française va pouvoir démarrer : sur les 15 territoires candidats, 9 ont été retenus lors de cette première promotion. Ils devaient se distinguer avec leurs particularités :

• l’importance de la filière numérique, comme Aix-Marseille par exemple qui regroupe pas moins de 9 600 entreprises employant 35 500 personnes et générant un chiffre d'affaires de 6,7 milliards d'euros.
 
• La forte présence d’entreprises emblématiques, comme à Lille avec Microsoft, Cisco ou IBM.

• Le foisonnement d'événements dédiés aux startups, à l’image de Nantes qui organise environ 500 événements par an consacrés au Web.

• Ou encore, un programme de développement ambitieux à 10 ans, comme à Lyon qui veut présenter 100 nouvelles startups chaque année et voir émerger d'ici 10 ans 15 champions sur son territoire.

Pour les 6 territoires non retenus, il reste encore la possibilité de retravailler leur dossier ou de s’associer avec une ville labellisée comme Saint-Etienne avec Lyon ou Brest avec Rennes.

PARTAGEZ CE DOSSIER