La French Tech

French Tech : élan d’enthousiasme pour l’innovation numérique !

Depuis son lancement en début d’année 2014, l’initiative French Tech fait boule de neige ! La mobilisation s’est mise en place partout en France pour décrocher le label, destiné à stimuler les écosystèmes numériques performants. Coup de projecteur sur les initiatives originales en France !

Un label prometteur

La French Tech est un mouvement créé pour rassembler les acteurs de l’écosystème de startups français. Le label French Tech offrira des avantages importants aux villes ou territoires qui justifient d'un écosystème numérique performant : clusters, pôles de compétitivité, synergie avec les laboratoires de recherche… Ceux qui décrocheront le label auront notamment accès à une visibilité internationale.

Près de 8 mois après son lancement, conquérir ce label est devenu un véritable challenge pour les territoires qui rivalisent d’audace et d’initiatives pour faire briller leurs innovations. Une quinzaine d'entre eux ont déjà déposé un dossier de candidature.

Mobilisation active sur internet

Le label est accordé à ceux qui pourront montrer une mobilisation active des acteurs locaux. Des rencontres, conférences, salons ou apéritifs sont organisés partout en France : y sont conviés entrepreneurs, associations, incubateurs, élus, investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, étudiants, medias, etc. Ce mouvement prend de l'ampleur ! Lille a ainsi organisé le « Lille’s Tech Days » qui a permis au grand public de découvrir en juin dernier les startups et les sites d’excellence sur son territoire.

Le media internet est le principal vecteur de la mobilisation, comme il se doit dans l'économie numérique : sites internet dédiés et réseaux sociaux, tout spécialement créés par les villes candidates, servent de vitrines aux actions locales. Grenoble coalise ainsi ses troupes sur les réseaux sociaux autour du mot dièse #digigre. Lyon lance un appel sur lyon-hubnumérique.com à toutes ses forces vives, pour contribuer à réaliser un panorama complet des acteurs et des dispositifs privés ou associatifs À Saint-Etienne, le site "Saint-Etienne Atelier numérique" a mis en ligne une pétition de soutien et réunit déjà plus de 980 acteurs du territoire autour de son projet !

Villes associées ou partenaires partout en France

Certaines villes s’associent entre elles pour additionner leurs atouts, telle la candidature de la French Tech Côte d'Azur qui regroupe Nice, Cannes, Grasse et Sophia Antipolis, et réunit ainsi 1500 entreprises du numérique : au-delà de la pétition de soutien en ligne, les entreprises sont invitées à présenter leur activité sur le site french-riviera-tech.com et peuvent participer à la cartographie des entreprises du numérique sur le territoire.
De leur côté, Bordeaux et Toulouse, sans regrouper leurs candidatures, évoquent un « arc atlantique » qui favorisera la visibilité internationale des deux régions. La CUB, la communauté urbaine de Bordeaux, a noué un partenariat avec la Ville et la région Aquitaine. Sur son site, elle publie notamment une revue de presse abondante sur les entreprises. Toulouse, non moins actif, affiche en ligne une impressionnante liste de tous les acteurs locaux de sa mobilisation.

Aix-Marseille, Rennes, mais aussi Nantes ou Brest : partout en France, on met en avant ainsi ses Tech Champions et on rivalise de créativité pour faire aboutir sa candidature.
L'initiative French Tech s’était fixée comme première mission de « susciter partout en France une dynamique collective la plus large possible en faveur de la croissance et du rayonnement des startups ». Sur ce point, l’objectif est déjà en grande partie réalisé !

PARTAGEZ CE DOSSIER