La fabrication additive / Impression 3D

L’impression 3D, c’est aussi pour les PME

Présentée par le magazine « The Economist » comme l’un des catalyseurs de la troisième révolution industrielle, l’impression 3D se démocratise. Longtemps considérée comme l’apanage des grands groupes, la technique est désormais accessible aux PME. 

Baisse des prix

Pour les petites et moyennes entreprises, c’est une véritable opportunité. La baisse des prix des imprimantes 3D dites personnelles leur permet enfin d’accéder à la technologie. Le marché en propose désormais à moins de 1000 euros. De quoi pouvoir créer rapidement et sans intermédiaires des prototypes ou des maquettes.

Bien utilisée, l’impression 3D peut, plus généralement, réduire significativement les temps de développement, d’approvisionnement et de stockage. Elle permet d’innover en recherche et développement dans la fabrication d’objets à structure complexe et de proposer des produits personnalisés à ses clients.

Les secteurs concernés par l’utilisation de la technique sont nombreux. Ils vont du BTP , en passant par l’automobile, l’aéronautique et le médical. Aujourd’hui, la joaillerie, les métiers du prêt-à-porter, du jouet, de l’agroalimentaire, de l’armement ou bien encore la fonderie sont également concernés.

Enjeu industriel

Reste que la maîtrise de la technologie nécessite un réel apprentissage, qui peut être externalisé auprès de sociétés spécialisées.

C’est ce que propose par exemple le groupe Gorgé, qui vient de lancer sa nouvelle filiale baptisée Prodways Entrepreneurs. Elle a pour objectif d’aider et d’accompagner les PME qui souhaitent s’orienter vers les technologies d’impression 3D. Et ce, tant au niveau financier que technologique.

L’enjeu industriel est donc énorme. Et la partie se joue au niveau international.
Le marché mondial des produits et services de l’impression 3D a été multiplié par deux en cinq ans, passant de 1,1 milliard de dollars en 2007 à 2,2 milliards en 2012. Il devrait approcher les 10 milliards de dollars à la fin de la décennie.

PARTAGEZ CE DOSSIER