La fabrication additive / Impression 3D

Une imprimante 3D géante pour construire de l'habitat d'urgence

Les chercheurs de l'Université de Nantes viennent de créer une imprimante 3D capable de fabriquer en moins d'une demi-heure un habitat d'urgence de trois mètres sur sept. L'innovation pourrait permettre de construire des maisons entières et accélérer les processus de fabrication dans l'industrie.

A Nantes, les chercheurs de l'IRCCyn (Institut de Recherche en communications et Cybernétique) et les ingénieurs de la société Capacité SAS, filiale privée de valorisation de la recherche de l'Université de Nantes, viennent de mettre au point l'INNOprint 3D : un modèle d'imprimante 3D capable de construire des bâtiments de plusieurs mètres de long et de sept mètres de haut en 20 à 30 minutes.

imprimante-3D-géante-photo (c) IRCCyn

imprimante 3D géante (photo : IRCCyn)

Conçue à partir d'un robot poly-articulé, doté d'un bras rotatif de quatre mètres, habituellement utilisé pour effectuer du « Pick and Place » ou des opérations d'usinage ou de peinture dans l'industrie, l'innovation a fait appel à un ensemble de compétences en électronique, connectique, fluides, matériaux, génie des procédés, robotique... « Surtout, nous avons mis au point un matériel mobile quand d'autres systèmes cartésiens sont contraints de construire sur place et de déplacer les modules réalisés », précise Benoit Furet, spécialiste de la robotique à l'IRCCyN et impliqué dans de nombreux programmes collaboratifs au niveau régional (Pole EMC2, IRT Jules Vernes...) et national (Robotex...) que ce soit pour le nautisme ou l'éolien - autour de la robotique humanoïde, ou la santé - dans le cadre de l'usine du futur.

Réaliser directement sur site

Testée pour la construction d'un espace de trois mètres sur trois, étanche et isolé, dont le délai de construction ne dépasse pas 30 minutes, l'idée est, à l'avenir, d'appliquer ce nouveau processus de fabrication à des objets sans limite de dimensionnement en longueur et de mettre au point des matériaux alternatifs au polyuréthane, actuellement utilisés pendant la phase expérimentale, de manière à pouvoir associer des ressources trouvées sur place.
 Ce système pourrait aussi permettre la création d'outillages pour construire en un temps record des bâtiments, des maisons particulières, des pales d'éolienne, des coques de navires... ou encore des éléments et structures de génie civil à l'échelle 1... et ce directement sur site.

PARTAGEZ CE DOSSIER