Le design, un levier de compétitivité

Design, un booster de compétitivité

« Design, un booster de compétitivité », tel était le titre de l’atelier Echo 2 de Bpifrance Inno Génération consacré à ce levier incontournable de compétitivité des entreprises. Retrouvez la vidéo et les points à retenir de cet atelier.


Echo 2 -  Design, un booster de compétitivité par Bpifrance Inno Generation

Pas de croissance sans design

Placé au centre de la stratégie d’une entreprise, le design est un levier de croissance très puissant. Il constitue l’ADN de la marque face à la concurrence, génère de l’innovation et positionne l’utilisateur final au cœur de la conception et de la fabrication des produits…

« Les entreprises qui ont intégré le design au cœur de leur stratégie ont toutes créé de la valeur pour leurs actionnaires, leurs salariés, leurs clients. » C’est le constat de Dominique Sciamma qui dirige Strate Ecole de Design, l’école de référence en matière de design automobile. Pour Chantal Maugin qui pilote le Xperience Design Lab au Technocentre de la marque Orange, « l’apport du design est fondamental dans une culture technologique ». Chez Orange, le design est intégré à division innovation. « Nous questionnons l’expérience du produit dans sa globalité, son contexte d’utilisation avec une approche esthétique mais aussi émotionnelle. La place de l’utilisateur final est centrale de la conception jusqu'à la fabrication du produit. » L’Xperience Design Lab réunit des équipes de designers, de sociologues, d’ergonomes dans une activité de recherche. « Il n’y a pas d’innovation sans design et pas de design sans innovation. Ne pas intégrer le design c’est prendre le risque d’enterrer des projets innovants », assure Astrid Rutkowski, directrice développement innovation et qualité du Groupe Pochet, l’un des leaders mondiaux du packaging de luxe dans le secteur des parfums.

Le modèle Apple

pomme

La marque Devialet, qui révolutionne l’univers du son depuis 7 ans, a ainsi bâti son succès autour du design à l’image d’Apple. « Chez nous, le design drive les projets et il a un droit d’arbitrage en ce qui concerne l’architecture du produit, les procédés de fabrication ou le choix des matériaux », explique Emmanuel Nardin, cofondateur de la marque et designer. Le design est un levier de croissance très puissant qui n’est pas l’apanage des grands groupes. L’entreprise Watt & Co, qui emploie huit personnes et développe trois millions de chiffre d’affaires, est devenue leader du marché en France des adaptateurs universels en intégrant le design au centre de sa stratégie. « Nous avons redonné de la valeur d’usage à un produit que l’utilisateur avait tendance à perdre. Auparavant, nous achetions nos produits en Asie et nous les revendions en France. Aujourd’hui, nous designons tous les objets que nous commercialisons. Cela permet de créer des barrières à l’entrée pour nos concurrents. Et nous vendons aujourd’hui beaucoup mieux qu’eux », se félicite Dominique Picard, président de Watt & Co.

L’avenir est au design

design

« Quand nous avons sorti notre première enceinte, nous étions aux antipodes de ce que voulait le marché. Si on avait posé la question à l’utilisateur final de savoir de ce qu’il souhaitait, il n’aurait jamais imaginé ce que nous étions en train de concevoir. La radicalité crée l’identité face la concurrence », explique Emmanuel Nardin. Selon Astrid Rutkowski, « dans l’industrie, l’avenir est au pilotage par le design ». Mais aussi dans les points de vente. « Toutes les marques se posent la question de savoir comment le client va vivre une expérience différente à celle d’un achat sur le web. », analyse Elie Papiernik, directeur général de Cent Degrés, une agence de création qui travaille pour l’industrie de la beauté et secteurs de la mode et des vins et spiritueux. « La culture du marketing et de l’ingénierie ont longtemps été hégémoniques. Les marques sont aujourd’hui confrontées à un mur de complexité. Les utilisateurs finaux sont de plus en plus sélectifs et exigeants. Dans ce contexte, le design permet de créer de la valeur perçue par l’utilisateur final », conclue Dominique Sciamma.

Les intervenants : 

Dominique Sciamma, directeur et administrateur Strate école de design 
Emmanuel Nardin, co-fondateur et designer Devialet 
Dominique Picard, président Watt & Co 
Hugues Touzot, co-fondateur associé DICI 
Chantal Maugin, responsable design – User expérience Orange 
Maxime Pétesch, responsable marketing produit Orange 
Elie Papiernik, directeur général Cent degrés 
Astrid Rutkowski, directrice développement innovation et qualité Groupe Pochet

PARTAGEZ CE DOSSIER