Que sont devenus… les lauréats du Prix La Tribune Jeune Entrepreneur 2014 ?

Exoès a conquis des clients étrangers

La start-up girondine Exoès développe des systèmes de réduction de consommation pour les véhicules routiers. Après avoir reçu le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur 2014 dans la catégorie "industrie", la société a signé quatre contrats en 2015 et prépare une levée de fonds supérieure à 5 millions d’euros en 2016.

Arnaud Desrentes
Exoès a conçu et développé EVE - Energy Via Exhaust - un moteur compact et léger qui récupère et transforme les pertes des gaz d'échappement en énergie utile.
Cette innovation de rupture répond également à un enjeu économique fort. Aujourd'hui, les grands groupes possèdent d'immenses flottes de plusieurs milliers de camions, ce qui représente d'importantes dépenses sur le poste carburant.

« Le Prix du Jeune Entrepreneur a favorisé l’an dernier notre campagne de crowdfunding - qui nous a permis de récolter 1 million d’euros en l’espace de trois mois. Ce prix a eu également un impact important auprès de nos clients américains et allemands », souligne Arnaud Desrentes, Pdg d’Exoès.

Des contrats avec de grands groupes automobiles

Exoès

En 2015, la société a signé 4 contrats avec de grands groupes, notamment l’équipementier américain Tenneco et le constructeur allemand de camions Man. Les objectifs ? La réalisation de campagnes d’essais des technologies conçues par Exoes avant de pouvoir lancer une future commercialisation.

Sur ce point, Exoès poursuit d’ailleurs ses discussions avec des partenaires industriels, afin de produire à moyen terme ses systèmes à grande échelle. Ces derniers récupèrent la chaleur provenant des pots d’échappement des poids lourds pour produire de l’énergie, ce qui permet ainsi de diminuer la consommation de carburant de 5 % par an et par véhicule, tout en réduisant les émissions de CO2.

Enfin, pour soutenir sa croissance (300 % cette année !), son développement et le recrutement d'ingénieurs supplémentaires - la société compte aujourd'hui 12 collaborateurs - Exoès prévoit de lever plus de 5 millions d’euros en 2016, auprès d’investisseurs nationaux et étrangers.

PARTAGEZ CE DOSSIER