Sport et entreprise, des valeurs communes

La filière sport tient la forme !

Avec 450 milliards d’euros de chiffre d’affaires et une croissance moyenne de 4 % par an, le marché mondial du sport est un secteur en pleine croissance. Une mine d'opportunités pour les PME innovantes du secteur.

17 millions de licenciés en France

Le sport, une activité économique à part entière ? À en juger par les chiffres, c’est même aujourd'hui l’un des meilleurs gisements de croissance à court terme en France. En Europe, ce marché représente 3% du PIB européen et 4,5 millions d’emplois. Premier ressort de cette vitalité : les grands événements sportifs, qui attirent un public toujours plus nombreux, mettant en jeu des sommes importantes en termes de publicités, sponsoring et droits de diffusion.
Mais une tout autre dynamique porte aussi la filière : les Français sont de grands adeptes ! Avec un total de 17 millions de licenciés, les ventes d’articles de sport et de services associés ont ainsi connu en 2013 une croissance de + 1,3%, pour un chiffre d’affaires de 9,7 milliards d’euros. Cette consommation est en pleine croissance !

Effervescence de l'innovation

Les équipementiers sportifs sont ainsi près de 1 800 en Europe, réalisant 65 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Pour Laurent Damiani, président de Sporsora, une association regroupant les acteurs de l’économie du sport, « le secteur est composé de multiples PME innovantes. » Et l’innovation dans le sport se loge partout : dans le design du matériel, dans sa conception ou encore dans l’utilisation de nouveaux matériaux, pour améliorer la performance, le confort ou pour faciliter la pratique. Sans oublier une tendance désormais incontournable : l’intégration du numérique via des puces dans les équipements, des capteurs dans les textiles ou des applications pour smartphone. À l’image cette PME française, Babolat, qui propose une raquette de tennis connectée permettant de recueillir des informations utiles à l’analyse de jeu par connexion Bluetooth ou câble USB !

En amont, l’innovation est tout autant centrale : un Centre de Recherche et d'Innovation sur le Sport, basé à Villeurbanne, travaille, lui sur les activités physiques et les performances, tandis que certains salons se spécialisent sur l’innovation dans le sport, tel Inosport à Grenoble.

PME innovantes cherchent investisseurs

Convaincu que les PME innovantes du secteur sont très attractives pour les investisseurs, le président de Sporsora a d'ailleurs créé Inspiring Sport Capital, un fonds européen de capital-investissement dédié exclusivement au secteur du sport : « elles sont souvent sous-capitalisées et, du fait d’un rapport risque-rendement attractif, ces PME constituent un bon choix pour l’investissement privé en capital. », analyse-t-il. « Au-delà des moyens financiers, nous proposons un accompagnement opérationnel spécifique : droits marketing, alliances stratégiques, création de contenus... ».

Surfer sur le succès des grands événements

De quoi permettre aux entreprises de ce secteur et aux nouveaux entrants de surfer sur le succès des grands événements pour lesquels la France a acquis un savoir-faire reconnu. Une récente étude du Secrétariat d’État aux sports sur la Coupe du monde de rugby organisée en France en 2007 montre que son impact en création de valeur est estimé à 539 Millions d’euros. Avec le prochain Euro 2016 de football et, côté golf, la Ryder Cup 2018, on peut envisager de belles retombées et de nouvelles opportunités !

PARTAGEZ CE DOSSIER